•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À quoi s’attendre au premier match des Lions de Trois-Rivières?

Une zamboni nettoie la patinoire du Colisée Vidéotron.

Les portes du Colisée Vidéotron ouvrent à 18 h pour le match inaugural des Lions de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

C’est une soirée hockey attendue depuis longtemps à Trois-Rivières, ce jeudi. Non seulement ce sera le premier événement d’envergure que connaîtra le nouveau Colisée Vidéotron, mais ce sera aussi le tout premier affrontement des Lions de la ECHL. Voici un petit guide non exhaustif de ce qui attend les partisans qui passeront les portes de la nouvelle enceinte.

Arrivez tôt!

Les portes ouvrent à 18 h. Le président et chef de la direction des Lions Mark Weightman est catégorique en entrevue à l’émission Toujours le matin : J'encourage les gens à arriver tôt parce que ce serait plate pour eux s'ils n'étaient pas à leur siège à 19 h.

Il promet un spectacle d’avant-match hors du commun. Chaque année, le premier match de la saison, c'est toujours LA grande cérémonie. On dévoile tous les joueurs qui font le club et on célèbre l'année à venir. Mais là, ce n'est pas juste la saison, c'est la PREMIÈRE saison. Donc, cette célébration va être tout à fait spéciale. Il mentionne qu’il y aura plusieurs surprises dans cette cérémonie et il laisse planer le doute que certaines personnalités seront des festivités, sans dévoiler aucun nom.

Covoiturage suggéré

L’enjeu du manque de stationnement et l’accessibilité en autobus ont fait les manchettes au cours des dernières semaines. Il y a 2400  emplacements de stationnement et environ 300 espaces dans les rues avoisinantes. Si vous voulez aller en automobile solo, vous faites partie du problème. Si vous y allez à quatre, ou même à deux, dans une voiture, vous faites assurément partie de la solution, a expliqué le maire sortant Jean Lamarche, en entrevue à l’émission Toujours le matin.

Le prix d’une consommation?

Si certains décrient le prix des consommations lors des événements au Centre Bell, par exemple, le coût d’une bière sera plus abordable à Trois-Rivières. Le maire sortant Jean Lamarche se fait le porte-parole de la nouvelle. 7,20 $ et 8,05 $, dépendamment du produit que le consommateur va choisir. Il rappelle que des produits régionaux seront offerts, ceux de la microbrasserie Le trou du diable de Shawinigan, qui est maintenant la propriété du groupe Molson Coors.

Gros plan sur une choppe de bière déposée sur le comptoir par un barman.

Certaines bières de la microbrasserie Le trou du diable seront offertes en concession.

Photo : Reuters / Toru Hanai

Les concessions

Un autre fleuron régional se retrouvera au comptoir des concessions. Jean Lamarche précise que c’est la pizza du Grec qui sera de la partie. Si vous le souhaitez, vous pourrez manger de la pizza du Y Pizza et elle sera assurément fraîche parce que l'usine est située à moins de 5 km!

Il y aura six concessions en tout. Mark Weightman ne s’en cache pas; il en aurait souhaité davantage, mais l’espace était limité. On a aménagé les concessions qui seront là de façon très intelligente, avec une variété, mais aussi d'une façon que ce soit efficace au niveau de la rapidité du service.

Il promet qu’il y aura des options santé sur le menu et que l’offre présente sera bonifiée au cours de la saison. On va pouvoir dévoiler d'autres surprises en cours de route.

Il indique aussi que parmi tous les secteurs du Colisée qui vivront leur première jeudi, ce sera aussi le cas des concessions. Les équipements sont nouveaux. Ça a été branché récemment. On part ça comme si on ouvre un nouveau restaurant. 

Respect des mesures sanitaires

L’entrée des spectateurs au Colisée se fera en deux étapes. La première : les partisans devront montrer leur passeport vaccinal en plus d’une pièce d’identité. Ensuite, ils devront présenter leur billet, de façon électronique uniquement. On évite, le plus possible, la manipulation, spécifie Jean Lamarche.

Il y aura davantage de sécurité sur place pour faire respecter les mesures sanitaires, mais il est bien conscient qu’il y aura peut-être quelques écarts. Près de 5000 personnes dans une enceinte, on ne pourra pas être assis à côté de chaque personne pour leur dire quoi faire. Je demeure avec la confiance que les gens seront respectueux des règles.

Place à l’amélioration

Autant Mark Weigthman que Jean Lamarche sont d’avis qu’il faudra peaufiner l’expérience suivant la présentation du match inaugural. De lancer une nouvelle équipe sportive, ça ne se fait pas souvent. Souvent, ça se fait dans un amphithéâtre qui existe déjà, une infrastructure qui est déjà rodée, souligne Mark Weigthman. Il est somme toute confiant du bon déroulement. Il va sûrement y avoir des pépins. Il va toujours y en avoir. Quand ils ont ouvert le Centre Bell, il y en avait. Quand on a ouvert le stade Percival-Molson, il y en a eu. Ça fait partie de l'expérience.

Le maire sortant indique que des réunions sont déjà à l’agenda pour faire un retour sur les événements et améliorer la formule. C'est une première. C'est la première fois qu'on remplit notre Colisée. Ça fait que c'est sûr que ça va être un événement festif. Il va y avoir de très bons coups, mais il va y avoir aussi des ajustements.

Vous n’avez pas pu vous procurer des billets?

Bien que le match inaugural soit présenté à guichets fermés, il reste des billets pour la partie de vendredi soir, aussi à Trois-Rivières.

Il reste 35 matchs au calendrier, en plus des séries. Au fil de la saison, les Lions passeront une semaine à domicile et joueront la semaine suivante sur la route. Cette alternance réglée de façon précise est une particularité de la ECHL, similaire à la Ligue américaine, comme le précise le président et chef de la direction du club.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !