•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des mesures coupe-circuits dans la région de Campbellton aussi

Le pont J.C. Van Horne, dans la brume.

L'infrastructure célèbre ses 60 ans cette année.

Photo : Radio-Canada

Le Nouveau-Brunswick annonce la prolongation d'une semaine des mesures coupe-circuits pour le Sud-Est et le Nord-Ouest. La région de Campbellton sera soumise à ces mesures pendant deux semaines à partir de vendredi à 18 h.

Je déteste que nous sommes de retour ici après que tout le monde ait travaillé très fort, a souligné le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, dans une conférence de presse jeudi. Il a dit entendre et comprendre que les Néo-Brunswickois soient fâchés et frustrés que la pandémie soit toujours d'actualité.

Carte.

La zone 5 (région de Campbellton) est soumise aux mesures coupe-circuits à compter de vendredi 22 octobre à 18 h.

Photo : Radio-Canada

La médecin hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell, a expliqué que la levée des mesures coupe-circuits pour le sud-est et le nord-ouest de la province dépend du nombre d'hospitalisations. Elle aimerait aussi voir le nombre de cas actifs baisser. La Dre Russell n'a toutefois pas donné d'objectifs de nombre de cas ou d'hospitalisations pour la levée des mesures.

Elle a soutenu que la vaccination et les mesures additionnelles sont toutes les deux nécessaires pour lutter contre la pandémie de COVID-19 et plus particulièrement contre le variant Delta, plus contagieux. Chez les Néo-Brunswickois de 12 ans ou plus, 83,1 % ont reçu deux doses du vaccin contre la COVID-19. Un taux de vaccination de 91,9 % est atteint en ce qui a trait aux personnes ayant reçu au minimum une dose.

Plus de 100 décès depuis le début de la pandémie

La province a fait état de deux nouveaux décès, ce qui porte le nombre à 101 décès depuis le début de la pandémie. Le Nouveau-Brunswick dépasse donc la barre symbolique des 100 décès liés à la COVID-19.

Ce ne sont pas que des statistiques. Ce sont nos amis, nos familles, a soutenu le premier ministre.

Blaine Higgs en conférence de presse.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, annonce la prolongation des mesures coupe-circuits.

Photo : Radio-Canada

M. Higgs a expliqué que, pendant cette quatrième vague, ce ne sont plus que les personnes âgées ou ayant des problèmes qui perdent la vie.

Une situation qui s'améliore

Le premier ministre et la médecin-hygiéniste en chef ont souligné certaines améliorations pour ce qui est des principaux indicateurs. La santé publique fait état de 67 nouveaux cas de COVID-19.

Il y a une semaine, la province a annoncé à quelques reprises plus de 100 cas par jour.

La Dre Jennifer Russell en conférence de presse.

La Dre Jennifer Russell assure que les mesures additionnelles et la vaccination sont essentielles pour lutter contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Il y a maintenant 763 cas actifs, alors que le 12 octobre, la province en recensait 1037.

La province fait néanmoins état de 55 hospitalisations et 16 personnes se trouvent aux soins intensifs.

La médecin-hygiéniste en chef soutient que les personnes vaccinées pourraient former le quart ou même la moitié des personnes qui contractent la COVID-19. Elle assure cependant que la probabilité que ces personnes soient hospitalisées est bien moins importante que chez les personnes qui ne sont pas vaccinées.

Ces dernières ont neuf fois plus de chances de devoir être hospitalisé, 22 fois plus de se retrouver aux soins intensifs et quatre fois plus de perdre la vie en raison de la COVID-19.

À l'amende pour ne pas subir un test PCR

Les autorités ont rendu punissable par la loi, en vertu de l'état d'urgence, de ne pas subir un test de dépistage PCR après avoir obtenu un résultat positif à partir d'un test rapide. Les contrevenants sont passibles d'amendes.

La province précise que les agents de la paix mèneront des enquêtes à partir d'informations reçues de particuliers et d'entreprises.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !