•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Mois de l’histoire islamique est encore méconnu en Colombie-Britannique

L'hôtel de ville de Vancouver.

L’hôtel de ville de Vancouver illuminé en vert pour souligner le Mois de l’histoire islamique.

Photo : Ville de Vancouver

Cette année, la Colombie-Britannique a proclamé le mois d'octobre Mois de l’histoire islamique. La province emboite ainsi le pas au Manitoba, à l’Ontario et à l’Alberta qui ont suivi l’événement lancé par le Canada, en 2007. Un mois encore méconnu qui souligne l’apport des musulmans au pays.

Bien qu’il y ait quelques initiatives qui proposent des rencontres et des activités pour favoriser un dialogue entre musulmans et non-musulmans durant le Mois de l’histoire islamique, Lina El Bakir, du Conseil national des musulmans canadiens, croit qu'il n'est pas toujours évident d'en faire la promotion.

Il faut une plus grande volonté au niveau législatif, précise l’agente à la défense des intérêts du Québec au Conseil.

C’est pourquoi il est important, selon Lina El Bakir, que toutes les provinces et tous les territoires proclament le Mois de l’histoire islamique pour que des événements uniques aux différentes régions du pays soient mis de l’avant.

Il n'y a pas juste des musulmans dans une [seule] province, explique Mme El Bakir. Dans chaque province et territoire, il y a une communauté musulmane qui a son propre cachet, qui a sa propre contribution.

Faits intéressants : 

  • La première mosquée construite au Canada a ouvert ses portes en 1938 à Edmonton, en Alberta.
  • C’est au Canada que l’on trouve le seul musée consacré aux arts islamiques en Amérique du Nord : le musée Aga Khan, à Toronto.
  • Naheed Nenshi a été le premier musulman à être élu maire d'une ville canadienne et d’une grande ville en Amérique du Nord. Il a été maire de Calgary de 2010 à 2021.

Le Mois de l’histoire islamique vise d’abord à faciliter un dialogue entre les musulmans et la population en général et tente de déconstruire les stéréotypes qui peuvent exister contre les musulmans.

Depuis que l’Ontario a proclamé le Mois de l’histoire islamique, plusieurs initiatives ont été mises sur pied, notamment des guides destinés aux enseignants sur l’histoire islamique, qui présentent des personnalités musulmanes de divers horizons tels des joueurs de basketball ou des chefs cuisiniers.

Le thème de cette année est Racisme envers les Autochtones et islamophobie : se rassembler pour un mois de guérison. Il permet de renforcer les relations interconfessionnelles entre les musulmans et les Autochtones et de reconnaître les peuples autochtones comme étant les premiers habitants du pays, indique Lina El Bakir.

L'hôtel de ville de Vancouver et le pont Burrard seront illuminés en vert le vendredi 22 octobre, et ce sera au tour du stade BC Place, le lundi 25 octobre, d’être tout en vert pour souligner le Mois de l’histoire islamique. La couleur verte est associée à l’Islam pour diverses raisons et se retrouve sur le drapeau de plusieurs pays du Moyen-Orient.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !