•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois patients aux soins intensifs transférés en Ontario d’ici dimanche

Une employée d'un hôpital regarde une machine dans une chambre où se trouve un patient.

En date de mercredi, 82 patients étaient aux soins intensifs en Saskatchewan.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Radio-Canada

Trois patients soignés aux soins intensifs de la Saskatchewan seront transférés vers l’Ontario d’ici dimanche.

Un communiqué de la province indique que ce nombre pourrait changer.

Les autorités sanitaires précisent qu’il pourrait s’agir de patients atteints de la COVID-19 ou non, selon l’évaluation clinique, peut-on lire dans un communiqué différent, envoyé jeudi après-midi.

Le Centre provincial des opérations d’urgence tiendra une conférence de presse vendredi, à 11 h.

Le manque de clarté dénoncé

L’Ontario a déjà reçu les six premiers patients de la Saskatchewan au cours de la semaine et a laissé entendre qu’elle pouvait en recevoir six autres.

Le président de l'Agence de la sécurité publique de la Saskatchewan (SPSA), Marlo Pritchard, n'a pas voulu confirmer aux professionnels de la santé si davantage de patients seraient transférés ni le moment du transfert.

Je ne sais pas d'où vient ce chiffre, a-t-il dit.

Des travailleurs se sont ensuite mobilisés sur les réseaux sociaux afin de dénoncer le manque de clarté des autorités.

L'espoir de plusieurs professionnels de la Saskatchewan était précisément d'envoyer leurs patients en Ontario afin qu'ils y soient traités.

Selon Jeremy Katulka, médecin aux soins intensifs à Saskatoon, le processus décisionnel laisse plusieurs travailleurs de la santé dans l'incertitude, alors que ce sont eux qui gèrent la situation sur le terrain. 

Le directeur médical aux soins intensifs de l'Hôpital Michael Garron de Toronto, Michael Warner, affirme que son hôpital prévoyait recevoir un nouveau patient jeudi.

Le transfert n'aura finalement pas lieu.

Dans un message Twitter, el Dr Warner a qualifié cette décision de troublante, soulignant que la situation ne s'est pas améliorée en Saskatchewan. Selon lui, l'Ontario est toujours en mesure d'accorder son aide.

En Ontario, sur les 2300 lits de soins intensifs disponibles, 1700 sont occupés. Nous avons la capacité de prêter main-forte sans que la santé des Ontariens ne s’en ressente.

Pour l’instant, le gouvernement de la Saskatchewan n'a donné aucune précision sur le transfert des patients vers l’Ontario.

En date de mercredi, 82 personnes étaient aux soins intensifs en Saskatchewan.

Les modélisations publiées mercredi indiquent que ce nombre pourrait tripler en janvier, si aucune mesure de santé publique supplémentaire n’est adoptée ou si l'on tarde à administrer des doses de rappel.

La modélisation suggérait l'implantation de limites pour les rassemblements et le retour au télétravail pour soulager la pression en milieu hospitalier.

Avec les informations d'Alexandre Quon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !