•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Saskatchewanais attendent toujours les tests de dépistage promis par le gouvernement

Des piles de boîtes de tests de dépistage rapide de la COVID-19.

Certains tests ont été envoyés mercredi aux chambres de commerce et aux hôtels participant à la distribution, selon le président de l’Agence de la sécurité publique de la Saskatchewan. (archives)

Photo : Reuters / Matias Baglietto

Radio-Canada

Les résidents de la Saskatchewan ne savent toujours pas où et quand ils pourront récupérer des tests antigéniques rapides de dépistage de la COVID-19, promis par le gouvernement provincial.

La province annonçait la semaine dernière que plus de 1,3 million de trousses seraient distribuées gratuitement au grand public à partir du 18 octobre dans divers endroits.

Alors que le site Internet du gouvernement continue d'indiquer que des tests rapides seront expédiés dans les points de distribution cette semaine, il n'y avait toujours pas d'informations détaillées mercredi pour savoir où et quand ces produits seraient disponibles au public.

Une fois qu'ils seront confirmés et qu'ils auront été livrés, nous afficherons les emplacements sur le site Internet afin que les gens puissent les récupérer, a déclaré mercredi le président de l’Agence de la sécurité publique de la Saskatchewan, Marlo Pritchard.

La fin de semaine dernière, la province a retiré de son site une liste de 20 emplacements où il était possible de se procurer des tests de dépistage.

Selon le ministère de la Santé, ce retrait était dû à une trop forte demande alors que les produits n'étaient pas encore prêts à être ramassés.

Marlo Pritchard a toutefois déclaré que certains tests avaient été envoyés mercredi aux chambres de commerce et aux hôtels participant à la distribution.

D'autres trousses de tests, a-t-il ajouté, sont censées être envoyées au cours de la journée suivante, plus ou moins dans les casernes de pompiers participantes.

Nous allons continuer à surveiller cela, pour voir si nous devons définir d'autres lieux de ramassage, a assuré le président de l’Agence de la sécurité publique.

Par ailleurs, les mairies ne sont pas exclues comme lieux potentiels de distribution des tests, mais cela n’est pas envisagé pour la distribution des premières livraisons.

Avec les informations de Theresa Kliem

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !