•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Poursuite des fouilles à l’ancien hôpital pour Autochtones Camsell

Une barrière devant le site de l'ancien hôpital Camsell demande la fin de la construction pour mener des fouilles.

Des membres de Premières Nations exercent des pressions depuis des années pour que soient menées des recherches sur le site de l'ancien hôpital pour Autochtones Camsell.

Photo : Radio-Canada / Nathan Gross

Radio-Canada

Les fouilles pour trouver des restes humains sur le site de l’ancien Hôpital Camsell, à Edmonton, vont se poursuivre au courant de cette semaine.

Pendant des décennies, l'hôpital a accueilli des patients autochtones du nord de l’Alberta et des Territoires du Nord-Ouest, notamment pour traiter des cas de tuberculose.

Une équipe de recherche par radar à pénétration du sol avait déjà entamé des fouilles pour déterminer la présence de tombes anonymes lors de la phase 1 du projet en juillet, mais sans grand résultat.

[Les recherches] ont eu lieu dans l’ancien stationnement pour le personnel, précise cependant celui qui se présente comme le chef de la Première Nation de Papaschase, Calvin Bruneau. Ils ont détecté 11 anomalies, mais c’était des débris, de grosses racines d’arbres ou des morceaux de ciment. Pas des restes humains.

Pour cette phase 2, c’est la partie située au coin sud-est de l’ancien hôpital qui fait l’objet d’une inspection. C’était vraiment tout le côté est de la propriété [...] 21 anomalies y ont été détectées, poursuit M. Bruneau.

C’était terrifiant , dit un ancien patient autochtone

Victor Bruno a passé plus de deux ans à l'hôpital Camsell lorsqu'il était enfant, dans les années 1950. Les souvenirs de son hospitalisation le hantent toujours.

Victor Bruno devant l'hôpital Camsell.

Victor Bruno dit avoir été traumatisé par son séjour à l'hôpital Camsell, dans les années 1950.

Photo : Radio-Canada / Andréane Williams

Les enfants comme lui y ont subi toutes sortes de sévices, dit-il. Selon lui, ils auraient même servi de cobayes pour tester des médicaments et des procédures médicales.

Mes parents ne pouvaient jamais venir me voir. Ils sont venus une fois et ils n’ont pas pu entrer dans l’hôpital. On s’est fait des signes de la main à travers la fenêtre , raconte-t-il.

J’ai beaucoup de peine quand je regarde cet immeuble.

L'architecte qui a acheté le terrain où se trouve l’ancien hôpital, Gene Dub, travaille depuis plusieurs années pour le transformer en complexe d'appartements.

Ces fouilles sont plus importantes que le développement immobilier , dit-il.

Gene Dub indique que si des restes humains sont découverts, les logements prévus à ces emplacements ne seront pas construits.

Il ajoute que ces fouilles coûteront plus de 200 000 $ et qu’elles n'ont pas été financées par la province.

« Nous avons demandé du financement au gouvernement, mais ils nous ont dit que l’argent n’était destiné qu’aux pensionnats pour Autochtones et qu’il y aurait donc très peu de chance que nous en recevions », explique-t-il.

Des travaux d'excavation débuteront jeudi après-midi pour tenter de déterminer la nature de ces anomalies.

Une grue creuse dans le sol devant l'hôpital Camsell.

Des équipes tentent de déterminer si des restes humains sont enterrés sur le terrain de l'ancien hôpital Camsell à Edmonton, où des Autochtones ont été envoyés pendant des décennies pour être soignés.

Photo : Radio-Canada / Ariel Fournier

Une opération qui pourrait prendre beaucoup d'ampleur

Calvin Bruneau est convaincu qu'il y a des tombes anonymes sur le site, à moins que celles-ci n'aient été déménagées.

Les prochains jours seront très intenses, dit-il. Le but, c’est vraiment d’essayer d'apporter un peu de paix aux familles en quête de réponses.

Beaucoup de questions seront soulevées dans l’éventualité de la découverte de restes humains.

Si on en découvre, est-ce qu’on les laisse là? Est-ce qu’on les enterre sur place [avec l’aide d’aînés]? Est-ce qu’on les envoie aux familles?, énumère Calvin Bruneau.

L’hôpital a été géré par le gouvernement fédéral jusqu'en 1944, puis par la province jusqu'à sa fermeture, en 1996. Calvin Bruneau dit que des Autochtones des traités 6, 7 ou 8 y ont été envoyés.

Des patients autochtones auraient subi des traitements expérimentaux à l'hôpital Camsell d'Edmonton.

L'Hôpital Camsell d'Edmonton a soigné des patients autochtones de 1946 à 1996.

Photo : Université de l'Alberta

C'est une opération qui pourrait prendre beaucoup d'ampleur. Des décisions devront être prises du côté des familles, des chefs de traités ou même de la province, estime-t-il.

L’hôpital a été géré par le gouvernement fédéral jusqu'en 1944, puis par la province jusqu'à sa fermeture, en 1996. Calvin Bruneau dit que des Autochtones des traités 6, 7 ou 8 y ont été envoyés.

Vous avez besoins de parler à quelqu'un?

Une ligne téléphonique bilingue d'aide aux anciens des pensionnats pour Autochtones et aux personnes touchées par les pensionnats offre un soutien psychologique et fournit des références pour l'obtention d'aide. Elle est disponible 24 heures sur 24, au 1-866-925-4419.

Avec les informations de Stephen Cook

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !