•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination : le plus grand hôpital pour enfants au pays suspend 148 employés

L'hôpital pour enfants SickKids, à Toronto.

La vaccination contre la COVID-19 est obligatoire pour le personnel de l'hôpital SickKids, à Toronto.

Photo : Shutterstock / JHVEPhoto

Près de 150 employés du plus grand hôpital pour enfants au Canada sont suspendus pour ne pas avoir respecté la politique de vaccination obligatoire contre la COVID-19 de l'établissement.

Par courriel, une porte-parole de l'hôpital pour enfants SickKids, à Toronto, précise que 148 membres du personnel, y compris le personnel soignant, administratif et de recherche, qui travaille sur place et à distance, ont été placés en congé sans solde, parce qu'ils ne sont pas entièrement vaccinés ou parce qu'ils n'ont pas soumis de preuve de vaccination complète.

Sur un total de 8258 employés, 98,2 % du personnel de SickKids est entièrement vacciné jusqu'à présent.

Nous espérons que chaque membre du personnel qui n'est actuellement pas complètement vacciné le sera à la première occasion et reviendra d'un congé sans solde, affirme la porte-parole Sarah Warr.

Près de 20 % des employés suspendus ont reçu une première dose de vaccin.

Certains membres du personnel continuent de soumettre leur preuve de vaccination, nous prévoyons donc que le nombre de membres du personnel en congé sans solde diminuera au cours des prochains jours, ajoute-t-elle.

L'hôpital pour enfants SickKids exige que tous les membres de son personnel et les bénévoles soient entièrement immunisés contre la COVID-19, à moins d'avoir une exemption.

Le plus grand centre consacré à l'amélioration de la santé des enfants au pays n'a pas voulu divulguer le nombre exact d'employés qui ont été congédiés pour des raisons de confidentialité, mais précise que moins de cinq travailleurs ont fait l'objet d'un renvoi.

Nous ne prévoyons aucune interruption des soins aux patients en raison de la politique de vaccination obligatoire, assure Sarah Warr, de SickKids.

47 suspensions au CHEO à Ottawa

Pour ce qui est du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO), 47 personnes, dont 18 à temps plein et 29 à temps partiel et occasionnel, ont choisi de ne pas se faire vacciner et sont donc placées en congé de suspension non payé.

Nous espérons que toutes ces personnes choisiront de revenir au travail au CHEO en se faisant vacciner. Si elles ne le font pas d’ici le 29 octobre, leur emploi prendra fin, affirme l'établissement.

Chaque année, l'hôpital situé à Ottawa vient en aide à plus de 500 000 enfants et adolescents de l’Est de l’Ontario, de l’ouest du Québec, du Nunavut et du Nord de l’Ontario.

À ce jour, 99,3 % des employés à temps plein et 97,6 % des employés à temps partiel et occasionnel sont immunisés, précisait le CHEO dans un communiqué en date du 15 octobre.

Au total, 98,7 % des 3865 employés du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario ont choisi de se conformer à la politique obligatoire en matière de vaccins.

En Ontario, des centaines d'employés d’hôpitaux ont déjà été suspendus sans salaire pour ne pas avoir respecté les mesures mises en place dans leur établissement hospitalier respectif.

Pendant ce temps, le gouvernement Ford n'a toujours pas tranché sur la mise en place d'un mandat de vaccination provincial pour tous les travailleurs de la santé, comme c'est le cas au Québec.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a affirmé mercredi qu'une décision sera prise sous peu, sans fixer de date.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !