•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une candidate d’Ensemble Montréal fait l’objet d’une enquête disciplinaire

La Chambre de la sécurité financière enquêtera sur le rôle joué par Dimitra Kostarides dans un scandale financier allégué qui remonte au début des années 2000. La formation de Denis Coderre appuie sa candidate.

Dimitra Kostarides.

Dimitra Kostarides aurait été impliquée dans un scandale financier au début des années 2000.

Photo : Ensemble Montréal

Radio-Canada

La candidate d’Ensemble Montréal Dimitra Kostarides fera l’objet d’une enquête du syndic de la Chambre de la sécurité financière (CSF) au sujet d’allégations évoquées samedi dans La Presse. La candidate au poste de conseillère municipale dans le district Côte-des-Neiges, qui fait partie du comité de discipline de la CSF, aurait été impliquée dans un scandale financier au début des années 2000.

Dimitra Kostarides était l’une des trois associés de KPLV, une petite firme de placements financiers rachetée par IPC. Après le rachat, de nombreux investisseurs avaient allégué que leurs placements s’étaient volatilisés, selon La Presse. L’affaire s’était réglée à l’amiable quelques années plus tard moyennant une somme d’un demi-million de dollars, mais la maison de Mme Kostarides avait dû être saisie.

Dans une déclaration transmise à Radio-Canada mercredi soir, la CSF s’est dite préoccupée de la situation. En plus d'avoir demandé à son syndic de faire enquête sur les allégations, elle a aussi informé le président du comité de discipline, dont fait partie Dimitra Kostarides.

Selon la CSF, ce dernier pourra prendre les mesures qui s’imposent en fonction du règlement du comité de discipline de la Chambre.

Mme Kostarides fait partie du comité de discipline de la CSF, mais n'a jamais été saisie d'un dossier. Elle n’a pas été et n’est pas désignée actuellement comme membre du comité de discipline d’un dossier disciplinaire de la Chambre de la sécurité financière, a assuré la CSF par courriel.

Après la publication de l’article de La Presse samedi dernier, le chef d’Ensemble Montréal, Denis Coderre, a soutenu que la candidature de Mme Kostarides avait fait l’objet d’une vérification et déclaré que sa candidate avait toute sa confiance.

On a tout vérifié. Il n'y a rien de condamnable et de répréhensible. Il faut faire attention quand on crache dans les airs. Ça peut nous retomber sur le nez, avait vilipendé M. Coderre.

Ensemble Montréal a confirmé mercredi que de nouvelles discussions avec Dimitra Kostarides ont eu lieu et que le parti était toujours satisfait de sa version des faits.

Maintenant on va laisser l’enquête suivre son cours. On est confiants que l’enquête sortira en sa faveur, a indiqué l’attachée de presse du parti, Elizabeth Lemay.

Notre couverture des élections municipales au Québec en 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !