•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les résidents de l’Î.-P.-É. peuvent donner leur avis sur une hausse du salaire des députés

Les députés de l’Assemblée législative n’ont pas reçu d’augmentation de salaire en 2021.

Des députés assis dans la législature.

Ouverture d'une nouvelle session à l'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard, le 26 mai 2020 à Charlottetown.

Photo : CBC / Brian McInnis

Radio-Canada

Les résidents de l’Île-du-Prince-Édouard ont jusqu’à vendredi de cette semaine pour donner leur avis sur des augmentations de salaire potentielles pour leurs députés.

Les commentaires du public doivent être acheminés à la Commission des allocations et des indemnités (Nouvelle fenêtre), une entité indépendante qui doit formuler sa recommandation sur ce que doit être le salaire des élus de la province.

Les députés de l’Assemblée législative à Charlottetown ont droit à un salaire de base de 74 394 $ par année, le moins élevé parmi les élus des législatures provinciales au pays. Ils n’ont pas eu d’augmentation de salaire en 2021.

Les ministres de l’Île-du-Prince-Édouard peuvent gagner un maximum de 126 381 $ par an, et le premier ministre perçoit un salaire annuel de 155 191 $.

Au Canada, le salaire moyen d’un député provincial est légèrement supérieur à 98 000 $ par année. Les élus de l’Alberta arrivent en tête avec une rémunération annuelle de base qui s’élève à 120 936 $.

Ailleurs en Atlantique, le salaire de base annuel s’établit à 95 537 $ pour les élus provinciaux de Terre-Neuve-et-Labrador, 89 234 $ pour ceux de la Nouvelle-Écosse et 85 000 $ pour ceux du Nouveau-Brunswick.

À l’Île-du-Prince-Édouard, la Commission des allocations et des indemnités est composée de commissaires nommés par le président de l’Assemblée législative, mais est décrite comme indépendante de celle-ci.

Ron Profit, le directeur de cette commission, assure qu’elle l’est bel et bien. Nous ne parlons pas aux politiciens. Il ne m’est jamais arrivé d’être approché par un politicien, ou discuter de hausses de salaire avec l’un d’eux, déclare-t-il.

Il explique que l’écart de salaire entre les députés insulaires et leurs homologues des autres provinces a diminué graduellement depuis son entrée en poste, il y a 9 ans.

Mais pour qu’ils ne soient plus les moins bien payés au pays, il faudrait leur donner une très forte augmentation de salaire, que le public n’accepterait pas, mentionne Ron Profit.

Même salaire depuis 2019

Les commissaires font leurs recommandations en se basant sur le coût de la vie, le salaire des députés ailleurs au Canada et l’opinion publique.

Il est dans l’intérêt du public d’avoir son mot à dire dans la rémunération des politiciens, dit M. Profit.

Il invite les résidents de l’Île-du-Prince-Édouard à formuler leurs commentaires d’ici vendredi.

La commission préparera ensuite ses conclusions, qui seront déposées le 1er décembre.

L’an dernier, la commission avait recommandé que le salaire des élus reste le même en 2021.

La dernière augmentation de salaire qu’ils ont reçu (1,5 %) était entrée en vigueur en avril 2019. Une hausse similaire de 1,5 % leur avait été consentie en 2018, et une hausse de 2 % en 2017.

Avec des renseignements de Shane Ross, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !