•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blitz pour vacciner 200 000 aînés contre la COVID et l’influenza

Le personnel soignant de plusieurs établissements du Québec, notamment à Laval, espère obtenir l’adhésion de 90 % des résidents en CHSLD et en RPA pour la 3e dose de vaccin contre la COVID-19. Et profiter de l’occasion pour donner le vaccin contre la grippe.

Il administre un vaccin à une personne âgée.

Daniel Proulx, infirmier au CHSLD Sainte-Rose, à Laval

Photo : Radio-Canada / Davide Gentile

Jeanne Dostie habite depuis sept ans au CHSLD Sainte-Rose, à Laval.

Lors de notre passage, c’était jour de vaccination pour la centaine de résidents. Un bras pour l’influenza, l’autre pour la troisième dose de vaccin contre la COVID-19. Une première.

Un, deux, trois, go, on y va! a-t-elle lancé aux infirmiers Mélanie Matteau et Daniel Proulx qui l’accompagnaient.

Il faut se dire que c’est tellement important! insiste Mme Dostie, souriante.

Une femme souriante dans sa chambre.

Jeanne Dostie habite depuis sept ans au CHSLD Sainte-Rose, à Laval.

Photo : Radio-Canada / Davide Gentile

Une telle course à la vaccination n’est pas commune, constate l’infirmière Mélanie Matteau.

On a parfois offert en même temps le vaccin contre la grippe et celui contre la pneumonie (Pneumovax), mais aujourd’hui, c’est une première pour autant de résidents, affirme-t-elle.

C’est exceptionnel, ajoute son collègue Daniel Proulx. Si on peut passer à travers la pandémie le plus rapidement possible...

 Daniel Proulx et Mélanie Matteau, infirmiers au CHSLD Sainte-Rose, à Laval.

Daniel Proulx et Mélanie Matteau, infirmiers au CHSLD Sainte-Rose, à Laval

Photo : Radio-Canada / Davide Gentile

Comme le dit la gestionnaire responsable du CHSLD Sainte-Rose, Sylvie Potel, avec la saison des syndromes d’allure grippale, la vaccination contre l’influenza, c’est très bien, et là, on fait la COVID en même temps pour leur donner le petit boost de plus dont ils ont besoin.

Depuis mardi, le CISSS de Laval a commencé à distribuer le matériel nécessaire dans les CHSLD de son territoire afin d’offrir les deux vaccins en une seule séance. Même démarche du côté des résidences privées pour aînés (RPA) et des résidences intermédiaires (RI).

On essaie de se donner des objectifs très élevés, d’atteindre 90 %, explique Isabelle Parent, directrice de la vaccination contre la COVID-19 pour le CISSS de Laval.

Ce qu'on remarque en ce moment, c’est peut-être une adhésion moins bonne que ce à quoi on s’attendait pour la troisième dose, poursuit-elle. Par contre, quand on prend le temps de parler aux familles pour leur expliquer les choses de la bonne façon, on voit que le taux d’acceptation augmente.

Au Québec, près de 93 % des résidents en CHSLD ont obtenu les deux premières doses.

Le nombre de personnes visées au Québec par une dose de rappel (troisième dose) s’élève à environ 40 000 en CHSLD, 136 000 en RPA et 43 000 en RI-RTF.

Isabelle Parent, directrice de la vaccination contre la COVID-19 pour le CISSS de Laval.

Isabelle Parent, directrice de la vaccination contre la COVID-19 pour le CISSS de Laval

Photo : Radio-Canada / Davide Gentile

Blitz de quelques semaines à Laval

Au cours des prochaines semaines, chaque CHSLD de Laval devra organiser la vaccination avec son propre personnel.

Chacune des équipes est autonome et a formé ses propres infirmières pour vacciner les résidents, indique la directrice Isabelle Parent, au CISSS de Laval. À la fin du mois de novembre, tout devrait être terminé.

Pour la responsable du CHSLD Sainte-Rose, Sylvie Potel, la symbolique de la troisième dose n’est pas aussi grande cette année.

La symbolique est moins forte qu’à la première dose! La première dose, ç'a été quelque chose à vivre, autant pour nos résidents que pour les familles et nos employés, affirme Mme Potel. C’était émotif, la première petite lueur au bout du tunnel qu’on voyait.

20 % des doses contre la grippe jetées en 2020

Le Canada a eu un aperçu de la prochaine saison de la grippe grâce à l'Australie et à la Nouvelle-Zélande. Pour une deuxième année d'affilée, ces pays ont connu une faible activité grippale.

Selon les derniers relevés disponibles, l’activité grippale au Canada demeurait exceptionnellement faible au début du mois d’octobre.

Au Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a malgré tout commandé des centaines de milliers de doses contre l’influenza pour la saison 2021-2022.

Les quantités de vaccins commandées pour cette année sont similaires à celles de l’année dernière, soit environ deux millions de doses, écrit la porte-parole du MSSS. En 2020-2021, un peu plus de 1 622 000 doses ont été administrées.

Près de 20 % des doses ont dû être jetées.

Comme le rappelle le Dr Pierre-Marc Gervais, directeur principal, services pharmaceutiques de l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires, l’an dernier a été une année exceptionnelle, la campagne de vaccination s’est terminée très abruptement puisqu’il n’y avait pas d’influenza en circulation au Québec en raison des mesures très restrictives en place [...] la campagne était en pratique terminée à la mi-décembre.

Selon son expérience, pour les programmes en général, une perte maximale de 5 % est habituellement acceptable.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !