•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début de l’administration de la 3e dose dans les RPA de Québec

Plan rapproché sur la main d'une infirmière qui s'apprête à injecter une dose de vaccin dans le bras droit d'une dame âgée.

L’administration de la troisième dose du vaccin contre la COVID-19 dans les résidences privées pour aînés de la Capitale-Nationale devrait durer entre quatre et six semaines.

Photo : Radio-Canada

L’administration de la troisième dose du vaccin contre la COVID-19 a débuté mercredi matin dans les Résidences privées pour aînés (RPA) de la Capitale-Nationale.

L’opération devrait durer entre quatre et six semaines. Au total, 17 équipes de vaccination seront déployées dans les 153 RPA situées sur le territoire du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Ces résidences hébergent environ 16 000 personnes. L’injection d’une troisième dose n’est pas obligatoire, mais elle est fortement recommandée pour cette clientèle jugée à risque.

Vaccination tandem

Les personnes qui le désirent peuvent en profiter pour se faire vacciner contre l’influenza.

On est en vaccination tandem. Donc, [on injecte] le vaccin COVID d’un côté, le vaccin influenza de l’autre côté. On donne en simultané les deux vaccins, explique Annie Laporte, conseillère en soins à la vaccination au CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Elle ajoute que les résidents des RPArépondent très bien jusqu’ici.

« C’est un moment à passer plutôt que deux injections, une après l’autre. Donc, oui, c’est très apprécié de la clientèle. »

— Une citation de  Annie Laporte, conseillère en soins à la vaccination, CIUSSS de la Capitale-Nationale
Une dame âgée reçoit simultanément deux vaccins, un dans chaque bras.

Denise Robert, qui est hébergée à la Résidence Saint-François, a reçu son vaccin contre l'influenza en même temps qu’on lui a administré sa troisième dose de vaccin contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

La directrice générale des résidences Saint-François et Saint-Philippe, Manon Rochette, indique que l’administration d’une troisième dose est bien accueillie par les résidents.

C’est rassurant, c’est la liberté, revoir leur famille, ne plus être coupés des gens qu’ils aiment ou des gens qui viennent les aider. (...) Ça, c’est beaucoup pour eux parce que le confinement qu’ils ont vécu [il y a] plusieurs mois, ç’a été très difficile pour tout le monde. (...) Ils ne veulent pas que ça se répète, mentionne-t-elle.

Opération terminée dans les CHSLD

Par ailleurs, le CIUSSS annonce que l'administration de la troisième dose dans les 30 CHSLD de la région a été complétée mardi.

L'opération a duré quatre jours. Comme c’est le cas dans les RPA, l’injection de la troisième dose n’était pas obligatoire pour les résidents des CHSLD.

Le CIUSSS rapporte que la majorité des quelque 2900 personnes hébergées dans ce type d’établissement dans la Capitale-Nationale ont reçu leur troisième dose.

Avec les informations de Hadi Hassin et Pierre-Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !