•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On en sait plus sur la console portable Analogue Pocket

Deux consoles Analogue Pocket entourées de cartouches Game Boy.

L'écran de l'Analogue Pocket a une définition de 1600 par 1440 pixels.

Photo : @Analogue / Twitter

Radio-Canada

Annoncée pour 2020, la console portable Pocket de l’entreprise Analogue n’a pas échappé aux nombreux reports de sortie liés à la COVID-19. Mais voilà que la machine destinée aux adeptes de jeux vidéo classiques fera bientôt son apparition sur les tablettes.

L’appareil est compatible avec les cartouches originales de jeux Game Boy,Game Boy Color et Game Boy Advance. Muni d’un adaptateur, vendu à part, il peut même lire les jeux de Sega Game Gear, Neo Geo Pocket Color et Atari Lynx.

L’Analogue Pocket se rapproche de la console portable classique, mais avec de nettes améliorations, dont un écran LCD avec une résolution 10 fois plus grande que la Game Boy d’origine. Tout comme la Nintendo Switch, elle peut être déposée sur un socle connecté à une télévision.

L'analogue pocket dans un socle.

Le socle de l'Analogue Pocket est semblable à celui de la Nintendo Switch.

Photo : @Analogue / Twitter

Les musiciens et musiciennes peuvent aussi utiliser la console pour faire de la musique. Selon le site d’Analogue, le Pocket intègre une station de travail audionumérique appelée Nanoloop, qui peut remplacer un synthétiseur et un séquenceur. La console peut aussi être connectée à un PC ou un Mac.

La console ne se veut toutefois pas un émulateur pour lire des ROM, ces fichiers de jeux qu’on peut télécharger illégalement en ligne.

La bibliothèque d'Alexandrie des jeux vidéo

La grande nouveauté cette semaine repose surtout sur l’AnalogueOS, le système d’exploitation de la console de poche, qui sera aussi intégrée aux futurs appareils de l’entreprise.

Le fondateur de l’entreprise, Chris Taber, souhaite faire de ce logiciel la bibliothèque d'Alexandrie des jeux vidéo.

AnalogueOS inclut en effet une base de données qui fournit des informations comme la pochette de jeu, l’éditeur et même des guides. Ces informations se retrouvent souvent pêle-mêles en ligne ou dans des livres.

À la lecture de la cartouche insérée dans la console, l’utilisateur ou l’utilisatrice peut également obtenir des données plus spécifiques concernant la version du jeu. Par exemple, le joueur ou la joueuse peut savoir si la cartouche est en réalité issue d’une production limitée très rare ou encore de lots plus communs.

Le logiciel peut également suivre le temps de jeu (en heure et jour), personnaliser les actions des boutons, sauvegarder des parties à même la cartouche et jumeler des manettes Bluetooth.

Deux consoles Analogue Pocket.

L'Analogue Pocket et ses versions futures seront dotées du système AnalogueOS.

Photo : @Analogue / Twitter

L’entreprise derrière la Pocket, Analogue, signe avec succès depuis quelques années des consoles de salon compatibles avec des jeux rétro, et qui se branchent à des téléviseurs haute définition.

Analogue a indiqué au début d'octobre un nouveau report de sortie pour sa console portable, décalé au mois de décembre 2021. L’entreprise ne précise toutefois pas la date.

La machine se détaille à 200 dollars américains (246 dollars canadiens).

Avec les informations de Engadget, et TechCrunch

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !