•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Augmentation de 27 000 $ pour un proche collaborateur de Doug Ford

Le premier ministre promeut son leader parlementaire au titre de ministre des Affaires législatives, un rôle inédit assorti d'une augmentation salariale.

Le député progressiste-conservateur Paul Calandra a été promu ​ministre des Affaires législatives. Il s'agit d'un rôle qui n'existait pas auparavant et qu'il reste à définir.

Le député progressiste-conservateur Paul Calandra a été promu ministre des Affaires législatives. Il s'agit d'un rôle qui n'existait pas auparavant et qu'il reste à définir. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Le leader parlementaire du gouvernement Ford, Paul Calandra, se voit confier le nouveau rôle de ministre des Affaires législatives, un titre créé par les progressistes-conservateurs qui sème la confusion chez les partis d'opposition. La promotion offerte au député de Markham—Stouffville s'accompagne d'une augmentation salariale annuelle de 27 000 dollars, ce qui fait sourciller certains députés à Queen's Park.

Je ne pense pas que quiconque comprend quelles sont ses nouvelles responsabilités. Et je pense qu'il est clair que c'est juste Doug Ford qui aide un de ses copains, a répondu le néo-démocrate Gurratan Singh en mêlée de presse, au lendemain de la nomination de Paul Calandra.

Selon la Loi sur le Conseil exécutif, un ministre avec portefeuille touche un traitement annuel égal à 42,3 % du traitement annuel d’un député à Queen's Park.

Par voie de communiqué, le gouvernement a laissé savoir que M. Calandra est un joueur clé qui veillera désormais à ce que les programmes gouvernementaux visant à protéger la population ontarienne et à accroître la prospérité de la province à long terme continuent d’aller de l’avant à l’Assemblée législative. Paul dirigera notre ambitieux programme législatif, peut-on lire dans le communiqué. Il conserve ses fonctions de leader parlementaire.

« L'ami de Doug Ford obtient une augmentation de 27 000 dollars du jour au lendemain, sans aucune indication claire de son rôle ou de ses responsabilités. C'est une erreur. »

— Une citation de  Gurratan Singh, député néo-démocrate

Mercredi matin, le site web de l'Assemblée législative avait déjà été mis à jour pour refléter les nouvelles fonctions de M. Calandra.

Joint au téléphone, le ministre Calandra a finalement expliqué que sa principale tâche sera de superviser la réfection de l'édifice de Queen's Park, qui arrive en fin de vie. Paul Calandra veut que les députés ontariens soient impliqués dans le processus de rénovation, qui devrait s'étaler sur un minimum de dix ans. Il explique d'ailleurs que les députés devront fort probablement quitter momentanément l'édifice pour permettre sa réfection.

Paul Calandra s'est vu confier cette mission parce qu'il a vécu une expérience similaire du temps qu'il était député fédéral à Ottawa avec les imposants chantiers sur la Colline du Parlement .

Paul Calandra répond au micro d'un journaliste de Radio-Canada.

Paul Calandra est le leader parlementaire du gouvernement ontarien. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Rozenn Nicolle

Un titre tout neuf, jamais entendu auparavant, comme l'a indiqué le député néo-démocrate Taras Natyshak, lors de la période de questions, mercredi. Le NPD ontarien n'a pas manqué de souligner le contraste entre cette nomination et les politiques de rémunération du gouvernement Ford pour les employés de la fonction publique provinciale.

En 2019, les progressistes-conservateurs ont adopté une loi qui plafonne à 1 % l'augmentation salariale annuelle pour les travailleurs payés par la province.

« Pourquoi le leader parlementaire [de Doug Ford], son bras droit, mérite-t-il cette généreuse promotion, mais pas nos travailleurs de première ligne qui travaillent dur? »

— Une citation de  Taras Natyshak, député néo-démocrate

Le premier ministre est prêt à dire "oui, oui, oui" à une augmentation de salaire pour le leader parlementaire, mais il dit "non, non, non" lorsque vient le temps de payer les travailleurs de première ligne, les infirmières, a lancé le député Natyshak en Chambre.

Talonné par l'opposition sur le flou entourant ses nouvelles responsabilités, le principal intéressé n'a pu offrir qu'une réponse partielle en Chambre. M. Calandra a expliqué qu'il avait maintenant le mandat de faire en sorte que l'Assemblée législative, qui a grand besoin de réparations [...] soit une responsabilité des parlementaires, et non du service public.

Le NPD se demande aussi si le nouveau ministre aura accès à des privilèges supplémentaires, comme un service de limousine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !