•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un souhait de décentralisation dans la santé bien accueilli au Saguenay-Lac-Saint-Jean

L'hôpital de Dolbeau-Mistassini.

L'hôpital de Dolbeau-MIstassini.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'annonce du gouvernement Legault de favoriser une plus grande décentralisation dans le monde de la santé suscite de grandes attentes au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Des voix s'élevaient depuis des mois en ce sens, notamment dans le Haut-du-Lac-Saint-Jean.

Les gens du milieu, les gens sur le terrain nous le disent : "On a besoin d'avoir des gens sur le terrain pour donner un coup de main". On a besoin d'avoir des directions qui sont centrées sur nos besoins directement dans les hôpitaux, a rappelé le préfet de la MRC du Domaine-du-Roy, Yanick Baillargeon.

La MRC avait d'ailleurs demandé la nomination de personnes responsables dans chaque hôpital par le biais d'une résolution adoptée à la mi-septembre.

Depuis quelques mois, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean a nommé un directeur responsable du territoire de Domaine-du-Roy. L'initiative a été saluée par le maire de Roberval, Sabin Côté, mais il souligne que cette personne n'est pas dédiée spécifiquement à la gestion locale. M. (Serge) Lavoie est directeur des services multidisciplinaires au CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean. C'est une tâche additionnelle qui s'ajoute à son fardeau de travail qu'il avait déjà. Ce n'est pas un gestionnaire d'installation, a noté M. Côté.

Rappelons que le poste de directeur général d'hôpital a disparu avec la création du CIUSSS en 2015, qui est alors venu remplacer l'ancienne Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Yves Bolduc, médecin de famille, conseiller spécial chez Hill+Knowlton Stratégies et ex-ministre de la Santé

L'ex-ministre de la Santé originaire d'Alma, Yves Bolduc

Photo : Radio-Canada

Yves Bolduc tempère les attentes

L'ancien ministre libéral de la Santé de 2008 à 2012, Yves Bolduc, ne croit pas que des directeur généraux seront de retour dans tous les établissements.

On n'a pas eu la façon dont ça pourrait se faire. On n'a pas su non plus l'objectif c'était quoi. Sauf que ça plaît aux gens de savoir que peut-être qu'il y aura plus de pouvoir localement, mais je pense que s'ils s'attendent à tout contrôler leur organisation locale, ils sont dus pour une grande déception, a estimé celui qui fut directeur des services professionnels du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Lac-Saint-Jean Est de 1994 à 2008 avant de faire le saut en politique.

Quant à Bertin Riverin, qui a été directeur général du même établissement de 2003 à 2010, il a mentionné que la décentralisation est bel et bien attendue dans le réseau. On peut s'inspirer beaucoup des entreprises privées. Des entreprises privées achètent des entreprises, elles ont des succursales, mais il y a encore des directeurs généraux et il y a encore des directeurs de services qui rendent compte, bien sûr, au central, mais qui ont quand même l'autorité pour prendre les décisions locales requises, a présenté celui qui a aussi été directeur des ressources humaines à l'hôpital de Chicoutimi pendant 19 ans.

Finalement, le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean est en attente de précisions de la part du ministère de la Santé et ne souhaite pas commenter pour le moment.

D'après un reportage de Claude Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !