•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des motoneigistes s’impatientent d’obtenir l’accès à un pont interprovincial

Un pont reliant Ottawa et l'Outaouais.

La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec doit encore donner son autorisation pour que les motoneigistes utilisent le pont.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Radio-Canada

Des motoneigistes d’Ottawa et de l’Outaouais espèrent pouvoir avoir accès, dès la saison à venir, à un pont reliant les rives québécoise et ontarienne.

L'autorisation de la Fédération des Clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) se fait attendre, déplore Alain Goulet, ancien bénévole du Club des motoneigistes du Pontiac.

Ce qui est doublement frustrant, c’est qu’on ne sait pas pourquoi. On ne comprend pas, dit-il.

Le pont en question relie l’ouest d’Ottawa à la Municipalité régionale de comté de Pontiac. Du côté du Québec, un sentier rattaché à l’infrastructure a été aménagé, indique M. Goulet, pendant que des partenaires ontariens ont apporté des améliorations au pont.

C’est plus facile d’ouvrir un sentier à une station-service qu’un sentier comme celui-là, interprovincial, qui serait excellent pour le tourisme dans Pontiac, ajoute M. Goulet, qui a quitté son organisation en raison de sa frustration face à ce dossier.

Un homme sur un pont reliant Ottawa à l'Outaouais.

Alain Goulet, ancien bénévole au Club des motoneigistes du Pontiac

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Paul McDonald a aussi quitté son poste de président de la West Carleton Snowmobile Trails Association. Il affirme que l’organisation dont il faisait partie a recueilli 426 000 $ pour faire des aménagements sur le pont.

Il souligne que la West Carleton Snowmobile Trails Association a multiplié les efforts pour se plier à des exigences des autorités provinciales. Il mentionne que des analyses d’ingénierie pour s’assurer que le pont est convenable à la circulation de motoneiges ont été menées.

Nous avons espoir que, maintenant que nous avons traversé tous ces obstacles, nous serons en mesure d’ouvrir l’accès au pont cette année.

Un homme sur un pont reliant Ottawa à l'Outaouais.

Paul McDonald, ex-président du club West Carleton Snowmobile Trails Association

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Stéphane Desroches, le directeur général de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec, estime que le dossier va bon train. Selon ses dires, une rencontre du conseil d’administration de la Fédération des clubs de motoneige de l'Ontario (OFSC), aussi partenaire dans ce dossier, est prévue le 6 novembre sur le sujet.

On croit que tout va bien pour que le pont soit ouvert. Il va être ouvert pour la prochaine saison, anticipe M. Desroches.

Il soutient qu’il est important que chaque étape du processus suive son cours. Le mandat a été donné à nos voisins, les Ontariens, l’Fédération des clubs de motoneige de l'Ontario et le club de la région. Ce sont eux qui ont eu le mandat de remettre ce pont-là à niveau. Il fallait être sûr, aujourd’hui, de répondre aux normes environnementales et ainsi de suite. Aujourd’hui, on n’a pas encore eu la confirmation de tout, dit-il.

Une traverse sur la glace permet déjà aux motoneigistes de l’ouest d’Ottawa de circuler sur la rivière des Outaouais pour atteindre la rive québécoise, et vice-versa. Celle-ci n’est toutefois peut-être pas sécuritaire à tout moment, selon Paul McDonald. [La traverse] dépend de la météo et des opérations du barrage. Si les vannes du barrage sont ouvertes, le sentier peut ne pas être sécuritaire.

Avec les informations de Christian Milette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !