•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feux de forêt : les résidents de deux nations cries de retour à la maison

Deux hommes nettoient une zone incendiée par un feu de forêt.

Le chef de la Première Nation crie Red Earth, Fabian Head, affirme que ces feux de forêt ont considérablement perturbé la saison de la chasse.

Photo : Tina Pelletier

Radio-Canada

Environ 600 personnes de la Première Nation crie de Shoal Lake et 800 résidents de la Première Nation crie de Red Earth, dans le nord de la Saskatchewan, seront de retour à la maison après avoir été évacuées au début du mois, en raison des feux de forêt et de la fumée.

Lors d'une conférence de presse mardi, le chef de la Première Nation crie de Shoal Lake, Marcel Head, a déclaré que les communautés voisines lui avaient apporté leur soutien, mais que la fumée représentait toujours un défi.

C'est assez difficile de voir, une fois que la fumée s'est installée dans la communauté, cela dure des heures et des heures. Ceux qui sont restés en arrière nous disent qu'ils ne voient pas la fumée s'éloigner aussi rapidement, déclare-t-il.

À la suite de ces incendies de forêt, les deux nations cries, qui se trouvent près de Hudson Bay, avaient demandé au gouvernement provincial davantage de ressources pour lutter contre les feux. La chaleur et les incendies que connaît le nord de la Saskatchewan sont rares en octobre. Toutefois, des événements de ce genre seront plus fréquents en raison des changements climatiques, selon Marcel Head.

C'est la deuxième fois que les habitants de Shoal Lake et de Red Earth sont évacués à cause de la fumée des feux de forêt. Cet été, ils ont été dirigés vers Regina.

Une saison de chasse perturbée?

Le chef de la Première Nation crie Red Earth, Fabian Head, dit qu'il est heureux de voir que les résidents sont de retour.

Cependant, il admet que ces feux de forêt ont considérablement perturbé la saison de la chasse.

En ce moment, c'est la saison des canards et des orignaux. Les chasseurs essaient de parcourir les lacs et d'attraper autant de canards et d'orignaux qu'ils peuvent. Il ne nous reste qu'une semaine. Une fois que les étangs commencent à geler, c'est tout pour la saison du canard, explique-t-il.

Avec les infos d'Adeoluwa Atayero

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !