•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un quart de siècle en photos pour la fondation Sur la pointe des pieds

Une jeune femme regarde une exposition de photos.

Valérie Bouchard a pris part à une expédition de la fondation il y a quelques années.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La fondation Sur la pointe des pieds souligne son 25e anniversaire par l’entremise d’une exposition spéciale présentée en marge du Zoom Photo Festival de Saguenay.

Au total, plus d’une trentaine de photographies sont exposées dans le hall de la Pulperie de Chicoutimi. À travers les images proposées, le public peut revivre certaines aventures effectuées au fil des années avec les jeunes atteints de cancer ou en rémission. Les photos, souvent empreintes d’émotions, montrent un aperçu des expériences qu’ils ont vécues en pleine nature.

Des photos exposées sur des banderoles.

Les photographes sont exposées dans le hall de la Pulperie de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada

Valérie Bouchard était du groupe en 2016. Elle qui avait reçu un diagnostic de cancer auparavant avoue que l’expédition a tout changé.

« Je n’aurais pas pu imaginer ce que j'allais vivre, tout le bien que ça allait avoir. Ça va avoir l'air d'être simple, mais j'ai pris conscience que j'étais en vie. »

— Une citation de  Valérie Bouchard, ex-participante
Une jeune femme regarde une exposition.

L'exposition est présentée jusqu'au 31 octobre.

Photo : Radio-Canada

Elle reconnaît dans les photos de l’expédition les moments de folie qui accompagnent les participants, malgré leur maladie. L’effervescence du groupe est aussi palpable.

Le directeur général de la fondation Sur la pointe des pieds, Jean-Charles Fortin, explique qu’au départ, les photographies prises en expédition avaient surtout pour but de donner envie aux jeunes malades de participer.

Un homme en entrevue.

Jean-Charles Fortin est le directeur général de la fondation Sur la pointe des pieds.

Photo : Radio-Canada

Rapidement, on s'est rendu compte que c'était un sacré service que l'on rendait aux parents, explique M. Fortin. En l'espace de quelques heures, grâce aux téléphones satellites, on pouvait leur envoyer des photos, ils pouvaient voir leur enfant sourire en pleine forêt. Et, de retour à la maison, les jeunes voient les photos, et ça fait un ancrage positif dans leur processus contre le cancer.

L’exposition est en cours à la Pulperie de Chicoutimi jusqu’au 31 octobre.

D'après le reportage de Julie Larouche

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !