•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un « Passeport Sud-Acadie » pour encourager l’achat local

Le carton du Passeport Acadie-Sud des deux côtés, avec l'espace pour les autocollants, et l'endos avec le nom du participant.

Le passeport est offert sous forme de carton à autocollants. Chaque entreprise appose un autocollant après qu’un client ait dépensé 10 $ dans son commerce.

Photo : Radio-Canada

Rébecca Corrales-Soucy

Les municipalités de Cap-Pelé et de Beaubassin-Est offrent depuis lundi le Passeport Sud-Acadie aux citoyens, un programme de fidélisation. Cette initiative vise à encourager les Néo-Brunswickois à acheter localement.

Les citoyens de la région courrent la chance de gagner 50 $, grâce à un tirage offert par une vingtaine d'entreprises du coin. Cela inclut des restaurants, des stations-service, des gymnases, des magasins, des épiceries, etc.

Pour participer, il faut dépenser 10 $ dans six commerces participants. Chaque entreprise place un autocollant sur le passeport, et une fois rempli, le coupon pourra être placé dans une boîte de tirage.

Anthony Zard, directeur général de la Chambre de commerce de Cap-Pelé/Beaubassin-Est.

« On cherche à augmenter le sentiment d’appartenance à la communauté, autant chez les commerçants que les résidents », explique Anthony Azard de la Chambre de commerce de Cap-Pelé/Beaubassin-Est.

Photo : Radio-Canada

La Chambre de commerce de Cap-Pelé et de Beaubassin-Est lance cette initiative pour venir en aide aux entreprises locales, particulièrement touchées par la pandémie.

L’idée, c’est de donner l’occasion aux commerçants de la région de fidéliser les citoyens, les gens qui magasinent chez eux, dans la région. De manière à ce que les citoyens se sentent concernés et impliqués dans l'initiative d’achat local, soutient Anthony Azard.

« C'est la première fois de son histoire, que la Chambre de commerce offre un projet de ce type-là à ses membres. »

— Une citation de  Anthony Azard, directeur général de la Chambre de commerce de Cap-Pelé/Beaubassin-Est

Anthony Azard estime que ce concours favorisera le développement économique du sud-est du Nouveau-Brunswick, parfois délaissé en raison de la proximité de plus grandes villes.

On cherche aussi à fidéliser cette clientèle-là pour s’assurer que justement, elle choisisse de magasiner dans la région, plutôt que d’aller dans les grands centres urbains, déclare-t-il.

Marie-Line Beauregard, propriétaire de la boutique Beauregard.

Selon l'entrepreneure Marie-Line Beauregard, la clientèle de plusieurs commerçants locaux va augmenter.

Photo : Radio-Canada

Pour la propriétaire du salon Beauregard, ce projet rime avec achalandage et découverte.

Il y aurait peut-être des clients, des clientes, qui avaient tendance d'aller plus loin en ville, qui vont peut-être faire un effort pour découvrir les entreprises locales, explique-t-elle.

C'est sûr que, économiquement, ça va clairement bénéficier au niveau de chaque petite entreprise.

Une initiative appréciée par sa clientèle.

Je pense que c’est une bonne idée, je pense qu’on a besoin de supporter local, soutient Joanne LeBlanc.

Andréa LeBlanc, de son côté, affirme que le concours l'encouragera à dépenser dans sa région. Moi je trouve que c’est une bonne idée, parce que oui, certain, je vais acheter quelque chose.

Récompenser les citoyens

Au-delà de l’achat local, le projet permettra de remercier les gens qui soutiennent leur boutique du coin.

Justin LeBlanc, directeur des communications du village de Cap-Pelé.

Le village de Cap-Pelé participera lui aussi au programme, en vendant des laissez-passer pour la plage Aboiteau, déclare le directeur des communications Justin LeBlanc.

Photo : Radio-Canada

Déjà que les citoyens font beaucoup l'achat local, on pense que c'est une manière qu’ils vont être récompensés, et vraiment, y réfléchir à deux fois. Que peut-être, faire l'achat ici, à Cap-Pelé et Beaubassin-Est, c'est payant, soutient le directeur des communications du village de Cap-Pelé, Justin LeBlanc.

D'ici décembre, les citoyens de la région pourront gagner un grand prix de 500 $.

Le projet, financé par la Chambre de commerce de l’Atlantique et le Gouvernement du Canada, pourrait se poursuivre s’il connaît du succès.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !