•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’intérêt pour les véhicules électriques grandit en Nouvelle-Écosse

Plusieurs véhicules électriques à vendre sont alignés dans un stationnement.

En Nouvelle-Écosse, 325 personnes ont demandé le rabais provincial lié à l’achat d’une voiture électrique depuis février.

Photo : Julien Lecacheur

Radio-Canada

En Nouvelle-Écosse, plus de 300 personnes ont profité du programme provincial d’un rabais à l’achat d’un véhicule électrique, annoncé en février dernier. De plus, la récente montée du prix de l’essence pousse plusieurs automobilistes à évaluer leurs options et à se rendre chez un concessionnaire automobile.

Selon un spécialiste des véhicules électriques d’All EV Canada à Dartmouth, Dave Giles,  l’industrie est en pleine croissance.

Dave Giles qui recharge un véhicule électrique.

Selon le spécialiste des véhicules électriques, Dave Giles, de plus en plus de consommateurs s'intéressent à l'achat d'un véhicule électrique.

Photo : Gracieuseté - Dave Giles

 La première question que les gens se pose, c’est combien d’argent ils économiseront en achetant un véhicule électrique , affirme-t-il.

Selon Dave Giles, ces économies peuvent représenter moins du quart du coût du carburant.

La province a annoncé la semaine dernière que 325 personnes avaient demandé le rabais provincial lié à l’achat d’une voiture électrique. La Nouvelle-Écosse offre 3000 $ pour l’achat d’un véhicule électrique neuf et 2000 $ pour un véhicule usagé.

Le vice-président du développement des affaires de Steele Auto Group, Peter Porteous, souligne qu’avant ce rabais incitatif, on estimait qu’environ 600 véhicules électriques circulaient sur les routes de la province.

Selon M. Porteous, le fait que 325 véhicules ont été achetés depuis février montre une croissance importante de cette industrie, même si celle-ci représente tout de même une petite part du marché de l’automobile.

Des essais gratuits

L’organisme à but non lucratif, Clean Foundation, offre aux Néo-Écossais la possibilité d’essayer un véhicule électrique, lors d’événements à travers la province. La directrice des transports, Sarah Balloch, souligne que les réservations pour ces essais se font très rapidement.

Selon elle, l’intérêt pour ces véhicules a bondi depuis la montée du prix de l’essence.  On voit les économies liées au prix de l’essence, mais aussi au niveau de l’entretien de l’automobile. Donc les gens commencent à réaliser l’ensemble des économies possibles en étant propriétaires d’un véhicule électrique , dit Sarah Balloch. Elle ajoute que ces véhicules ne nécessitent pas de changement d’huile, par exemple. 

Il est vrai que les voitures électriques sont plus dispendieuses à l’achat. Cependant, Sarah Balloch affirme que les prix ont tendance à diminuer de plus en plus, en particulier en raison de l’augmentation des modèles variés des fabricants de ces véhicules.

Une des inquiétudes des consommateurs qui songent à se procurer ce type de véhicules est l’accessibilité aux bornes de recharge électriques.

Kurt Sampson et son véhicule électrique, devant un lac.

Le président et cofondateur de l'Association des véhicules électriques de l'Atlantique, Kurt Sampson, a récemment conduit jusqu'en Ontario à bord de son véhicule électrique.

Photo : Gracieuseté - Kurt Sampson

Selon Kurt Sampson, cofondateur et président de l’Association des véhicules électriques de l’Atlantique, la majorité des conducteurs de ces véhicules rechargent leur voiture à la fin de la journée, à leur domicile. La plupart des voitures peuvent rouler sur une distance de 400 km avant de devoir être rechargées.

 Cela demande un peu plus de planification pour les longs voyages. [...] Nous utilisons une application mobile pour trouver des bornes de recharge. Ce n’est pas un problème d’arrêter toutes les deux ou trois heures , dit Kurt Sampson.

D’après les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !