•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les libéraux de l’Î.-P.-É. demandent la vaccination obligatoire du personnel scolaire

Sonny Gallant est debout. Il regarde la caméra.

Sonny Gallant est député pour la circonscription d'Évangéline-Miscouche, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Julien Lecacheur

Les libéraux de l’Île-du-Prince-Édouard ont plaidé pour la vaccination obligatoire du personnel scolaire, lors de la première journée des travaux parlementaires à l’Assemblée législative, mardi.

Le chef libéral par intérim, Sonny Gallant, estime que la politique actuelle de dépistage dans les écoles et les centres de la petite enfance est insuffisante pour protéger les enfants qui ne peuvent toujours pas se faire vacciner.

Nous devrions tous prendre les moyens nécessaires pour assurer la protection de ce groupe d’âge, a déclaré le député d'Évangéline-Miscouche.

Depuis septembre dernier, certains fonctionnaires de la province qui ne sont pas entièrement vaccinés doivent se soumettre à des tests réguliers.

« La plus grande question, celle qui demeure, est de savoir pourquoi il n’y a pas de vaccination obligatoire pour le personnel scolaire. »

— Une citation de  Sonny Gallant, chef libéral par intérim

Le député a aussi rappelé qu’une travailleuses des garderies sur cinq de la province n’était pas entièrement vaccinée, selon les données de la province.

Au début du mois, il a été signalé que 18 % des travailleuses des services de garde d’enfants n’étaient pas complètement vaccinés, explique Sonny Gallant.

Pour le libéral, il y aurait également une contradiction dans la stratégie du gouvernement, car la double vaccination est déjà exigée dans certaines entreprises privées à travers l’obligation de la PEI Vax Pass.

Natalie Jameson en conférence de presse.

Natalie Jameson, ministre de l'Éducation de l'Île-du-Prince-Édouard, souligne que le bureau la médecin hygiéniste en chef appuie la stratégie provinciale.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Le gouvernement défend sa stratégie

La ministre de l’Éducation, Natalie Jameson, a défendu, pour sa part, la stratégie provincial de vaccination sur une base volontaire.

« Les données sur la vaccination changent continuellement, et les taux [de vaccination] augmentent dans notre secteur de la petite enfance. »

— Une citation de  Natalie Jameson, ministre de l’Éducation

La ministre n’a toutefois pas précisé l’importance de l’augmentation du taux de vaccination du personnel des CPE depuis la mise en place de la politique de dépistage.

Selon elle, le taux de vaccination chez les employés des écoles se situe aux environs de 90 %.

Natalie Jameson souligne que la médecin hygiéniste en chef, la Dre Heather Morrison, appuie la stratégie actuelle de la province.

La ministre ajoute qu’aucun changement n’est prévu pour l’instant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !