•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan prolonge le port du masque obligatoire jusqu’au 30 novembre

Affiche sur une porte qui rappelle le port du masque obligatoire.

Le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, le Dr Saqib Shahab, veut soulager le système de santé de la province et réduire les maladies graves et les décès liés à la COVID-19. (archives)

Photo : Associated Press / Marcio Jose Sanchez

Radio-Canada

Le gouvernement de la Saskatchewan prolonge jusqu’au 30 novembre l’ordonnance de santé publique qui rend obligatoire le port du masque dans tous les espaces publics intérieurs de la province ainsi que l'isolement des personnes infectées par la COVID-19.

Le masque est obligatoire dans la province depuis l'instauration d'un décret de santé publique, le 17 septembre, qui devait expirer mercredi. Toutefois, le médecin hygiéniste en chef de la province, Saqib Shahab, a signé un nouveau décret, publié mardi sur le site Internet du gouvernement, qui prolonge la durée de plus de cinq semaines.

Cette ordonnance est nécessaire pour soulager le système de santé de la Saskatchewan, et permettre la poursuite des services essentiels afin de réduire les maladies graves et les décès liés à la COVID-19, indique le document.

En vertu de l'ordonnance, les masques sont obligatoires dans tous les espaces publics intérieurs, y compris dans les zones d'entreprises réservées au personnel.

Les masques ne sont pas obligatoires en cas de rassemblements dans les maisons privées ou dans les lieux de vie.

Les jeunes sont aussi exemptés de masque lorsqu'ils participent à une activité sportive.

Le décret exige également que toutes les personnes déclarées infectées par la COVID-19 s'isolent immédiatement pendant 10 jours dès lors qu’elles commencent à ressentir des symptômes, ou à compter de la date à laquelle elles ont été testées.

Toute personne en contact étroit avec un malade est également tenue de s'isoler pendant 14 jours après avoir vu la personne infectée, à moins qu'elle n'ait été complètement vaccinée au moment où elle a été exposée.

Le Dr Shahab a également signé la prolongation jusqu'au 30 novembre d'une autre ordonnance de santé publique qui exige de présenter une preuve de vaccination contre la COVID-19 ou un test négatif de moins de 72 heures.

Je considère que les mesures suivantes sont nécessaires pour réduire ou éliminer le risque lié à la COVID-19, notamment aux variants préoccupants, précise le document.

Depuis le 1er octobre, le gouvernement exige, soit une preuve de vaccination, soit un test négatif pour accéder à divers lieux publics, tels que les restaurants, les salles de sport et d' autres lieux où se déroulent des événements.

Les enfants de moins de 12 ans ne sont pas concernés par cette exigence.

Les personnes qui ne respectent pas les ordonnances de santé publique de la province risquent une amende de 2000 $, alors que les entreprises qui contreviennent aux règles s'exposent à une amende de 10 000 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !