•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Valérie Renaud-Martin promet un complexe aquatique à Trois-Rivières

Une échelle de piscine

Le centre aquatique promis par la candidate à la mairie Valérie Renaud-Martin proposerait également un gymnase, des terrains de pickleball et des salles multifonctionnelles.

Photo : iStock

La candidate à la mairie de Trois-Rivières Valérie Renaud-Martin se mouille à son tour dans le dossier des piscines intérieures qui est devenu un enjeu majeur de la présente campagne électorale municipale. Elle s'engage à construire un centre aquatique et sportif d’environ 30 millions de dollars si elle est élue le 7 novembre prochain.

Valérie Renaud-Martin indique qu’elle aimerait mettre en chantier un complexe incluant une piscine de 25 mètres, qui prévoit aussi un bassin récréatif et des jeux d’eau pour répondre aux besoins de différentes clientèles. Elle a donné les grandes orientations de son projet mercredi, en entrevue à l’émission Toujours le matin.

Le centre aquatique que je propose, c’est avec les plus hauts critères d’accessibilité universelle, ce qui n’existe pas ici à Trois-Rivières, pour permettre aux personnes aînées de descendre dans l’eau de façon sécuritaire, aux personnes handicapées, aussi, de pouvoir profiter de cet espace, de pouvoir faire de l’aquathérapie. Donc, quelqu’un a un accident, de pouvoir profiter des effets bénéfiques de l’eau. On le sait, il y a de la physiothérapie qui se fait avec de la natation, précise la candidate.

Valérie Renaud-Martin se tient devant un lutrin pendant une conférence de presse.

La candidate à la mairie Valérie Renaud-Martin veut établir des critères objectifs pour déterminer le meilleur endroit pour implanter son projet de centre aquatique et sportif.

Photo : Radio-Canada / Martin Chabot

En plus du secteur aquatique, ce centre disposerait également d’un gymnase, de terrains de pickleball et de salles multifonctionnelles.

Valérie Renaud-Martin se base sur des centres d’envergure déjà existants au Québec pour chiffrer les coûts estimatifs de sa promesse. La valeur du projet est évaluée à environ 30 millions de dollars. De telles infrastructures existent déjà à Rouyn-Noranda, Mirabel, à Sorel-Tracy et au Centre-du-Québec, Drummondville.

Elle compte évaluer toutes les options possibles pour diminuer la facture de la ville de Trois-Rivières, notamment en impliquant différents paliers de gouvernement.

Notre couverture des élections municipales au Québec en 2021.

L’enjeu de la localisation

Aucun lieu spécifique n'a été avancé pour ce projet. Je choisis de ne pas le localiser parce que pour moi, c’était hors de question qu’on divise l’est et l’ouest autour d’un projet aussi majeur, explique Valérie Renaud-Martin.

La candidate est à l’étape de reconnaître le besoin et compte entreprendre une démarche pour déterminer le meilleur emplacement possible en établissant des critères et des objectifs. Il faut vraiment le voir avec objectivité. Ce n’est pas une campagne électorale qui doit nous dicter où va un projet qui a autant d’envergure.

La semaine dernière, l’adversaire de Valérie Renaud-Martin dans la course à la mairie, Jean Lamarche, s'est engagé, quant à lui, à bonifier des projets de piscine existants. Il souhaite aller de l’avant avec la construction d'une piscine plus grande que celle déjà prévue au Centre communautaire de loisirs Jean-Noël-Trudel, dans les 100 premiers jours de son mandat. Il s’engage également pour l’ajout d'un bassin récréatif intérieur au Cégep de Trois-Rivières.

S'il est réélu, le nouveau conseil sera appelé à se prononcer sur un projet bonifié, entre 7,5 et 8 millions, dont la Ville pourrait débourser jusqu’au tiers des coûts totaux.

Valérie Renaud-Martin émet des réserves quant à la volonté de Jean Lamarche de bonifier l’offre de piscine. Elle indique aussi que la proposition de son opposant ne viendrait pas répondre aux besoins réels de la population. C’est vraiment de ne pas être conscient de la demande, c’est de ne pas comprendre quel est le besoin, en fait.

Le sujet des piscines sera l’un des enjeux au cœur du débat des candidats à la mairie de Trois-Rivières sur les ondes d’ICI Première, mercredi 27 octobre, entre 7 h et 8 h.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !