•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un suspect arrêté en lien avec le meurtre commis dans l’est de Sherbrooke

Un stationnement de restaurant avec une partie entourée d'un ruban jaune.

Un meurtre est survenu dans le stationnement de ce restaurant de Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / René-Charles Quirion

René-Charles Quirion

Le Service de police de Sherbrooke a procédé à l'arrestation d'un suspect de 20 ans lié au meurtre survenu dans la nuit de mercredi, dans l'est de Sherbrooke. Il a été intercepté en avant-midi et doit être interrogé par les enquêteurs.

La Sûreté du Québec ( SQ) a dévoilé l'identité de la victime : il s'agit de Jérémy Harvey, 23 ans, de Sherbrooke.

Une autopsie aura lieu afin de déterminer les circonstances de la mort

Un policier numérote des éléments de preuve.

Des éléments de preuve sont amassés afin de comprendre les circonstances du crime.

Photo : Radio-Canada

Une agression dans un stationnement de restaurant

Le jeune homme a été tué à la suite d’une agression armée.

Un rassemblement entre plusieurs personnes a dégénéré dans le stationnement du restaurant Stratos situé sur la 12e Avenue.

Selon les informations préliminaires, plusieurs personnes étaient rassemblées sur place et une agression serait survenue au cours de laquelle [le] jeune homme âgé dans la vingtaine a été blessé gravement, explique la porte-parole de la SQ en Estrie, la sergente Aurélie Guindon.

La victime a été transportée à l’hôpital, où sa mort a été constatée.

Une scène de crime.

Le crime est survenu dans ce stationnement, dans la nuit du 19 au 20 octobre.

Photo : Radio-Canada / René-Charles Quirion

La SQ ne peut confirmer ni le mobile du meurtre ni avec quel type d'arme l’homme dans la vingtaine a été tué.

Les événements se sont déroulés vers 1 h 20. Le Service de police de Sherbrooke est d’abord intervenu sur place, mais en raison de la nature du crime, l’enquête a été transférée au Service des enquêtes sur les crimes contre la personne de la SQ.

Des abris ont été installés au-dessus des éléments de preuve laissés à la suite de l'agression armée.

Sans être témoin de l’agression, une femme qui demeure près des lieux mentionne avoir été réveillée par les gyrophares des intervenants d’urgence.

Cette nuit, je n’ai rien entendu, mais j’entends régulièrement du bruit provenant de rassemblements à cet endroit. Il n’est pas rare que des jeunes se rassemblent dans ce stationnement pour consommer de l'alcool, mentionne-t-elle.

Un maître-chien de la Sûreté du Québec a passé une partie de l'avant-midi dans le quartier et près de la scène de crime.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !