•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement de T.-N.-L. ordonne un examen de son corps de police provincial

Des gyrophares sont allumés sur une voiture de police, la nuit.

La Royal Newfoundland Constabulary emploie environ 400 agents.

Photo : getty images/istockphoto / Matt Gush

La Presse canadienne

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador a lancé un examen indépendant de la Royal Newfoundland Constabulary (RNC) après qu'un nombre croissant d'allégations d'agression sexuelle ont fait surface contre des policiers.

Le ministre de la Justice, John Hogan, a publié mardi une déclaration indiquant que l'examen examinera la culture du lieu de travail et les pratiques de gouvernance du corps policier provincial.

En août, l'avocate Lynn Moore a déclaré que 15 femmes l'avaient approchée avec des allégations contre neuf officiers de la RNC, dont huit ont depuis pris leur retraite. Mme Moore a déclaré que les femmes ne souhaitaient pas présenter leurs plaintes à la police.

Le mois dernier, un procureur de la Couronne provincial a demandé à un juge de condamner un agent de la RNC à cinq ans de prison pour avoir agressé sexuellement une jeune femme.

Un jury a déclaré coupable en mai le constable Carl Douglas Snelgrove d'avoir agressé sexuellement la femme chez elle après qu'il l'ait ramenée d'une boîte de nuit de Saint-Jean de Terre-Neuve en décembre 2014.

Et en juillet, le surintendant de la RNC, Tom Warren, a confirmé que le corps policier enquêtait sur des allégations d'agression sexuelle contre quatre policiers.

Un examen d'une durée de six mois

Le ministre Hogan a souligné mardi que l'examen ne constituerait pas une enquête formelle et devrait prendre six mois.

Il a toutefois déclaré que le processus impliquerait la participation franche de policiers en uniforme de tous grades et d'employés civils.

Nous nous engageons à améliorer continuellement l'organisation dans tous les ministères et organismes gouvernementaux, y compris la RNC, a déclaré M. Hogan dans un communiqué.

Cet examen garantira un milieu de travail sain de la RNC pour permettre la prestation et l'amélioration des services de police.

L'examen sera dirigé par Harriet Lewis, une avocate qui compte plus de 25 ans d'expérience dans la médiation et la gouvernance.

La Royal Newfoundland Constabulary emploie environ 400 agents.

Ils desservent la région est d'Avalon, qui comprend Saint-Jean de Terre-Neuve, ainsi que Corner Brook dans l'ouest de Terre-Neuve et la partie ouest du Labrador.

La GRC couvre le reste de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !