•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Scott Moe ne limitera pas les rassemblements pour contrer la COVID-19

Des piétons portant des masques.

Le premier ministre Scott Moe a réitéré mardi qu'il ne planifiait pas de mettre en place des restrictions sur la taille des rassemblements.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

La réduction de la taille des rassemblements préoccupe de plus en plus divers milieux en Saskatchewan.

Le premier ministre Scott Moe a réitéré, mardi, qu'il ne planifie pas de mettre en place des restrictions sur la taille des rassemblements. Sa position va à l’encontre des demandes répétées du milieu de la santé.

La semaine dernière, le chargé de cours au Département de microbiologie et d’immunologie de l'Université de la Saskatchewan, Yannick Tremblay, plaidait ainsi pour une limite de la taille des rassemblements privés dans les maisons en raison de l'ampleur de la quatrième vague dans la province.

Une recommandation du médecin en chef

Même si ce n'était pas une mesure officielle de la province, le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, le Dr Saqib Shahab, avait recommandé aux Saskatchewanais de limiter la taille de leurs rassemblements pendant la longue fin de semaine de l'Action de grâce.

Lundi, il leur a une fois de plus demander de limiter leurs rassemblements et de n'inclure que des personnes complètement vaccinées.

Par contre, le Dr Shahab n'a pas indiqué si cette recommandation qu'il a faite au grand public avait aussi été faite au gouvernement provincial.

Depuis la levée des restrictions en juillet, aucune limite sur la taille des rassemblements n'a été mise en place dans la province.

Le NPD dénonce un manque de leadership

Selon la porte-parole de l'opposition officielle en matière de Santé, Vicky Mowat, il s’agit d’une décision qui démontre un manque de leadership de la part du gouvernement.

Elle dit constater que les conseils du Dr Shahab ne se transforment pas en ordre de santé publique. Selon elle, cela démontre que le gouvernement n’utilise plus la même stratégie que l’année dernière. Il s’agissait davantage d'un effort pour travailler en accord avec les conseils de santé qui étaient fournis, dit-elle.

Le Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan (Nouveau Parti démocratique) demande que la province dévoile la liste de toutes les recommandations faites par le Dr Shahab.

L'opposition veut comprendre quelles recommandations ont été suivies par le gouvernement par souci de transparence envers les Saskatchewanais.

Les villes prennent des décisions

La Ville de Saskatoon est également intéressée par la réduction de la taille des rassemblements.

Les conseillers membres d'un comité ont adopté une motion demandant à l'administration de rédiger un rapport sur les implications d'un règlement municipal qui restreindrait les rassemblements en raison de la pandémie.

Selon l'avocat constitutionnaliste de Regina, Roger Lepage, c’est une chose difficile à faire si le gouvernement provincial ne collabore pas.

Ça revient au gouvernement provincial de créer des lois municipales pour déléguer du pouvoir aux municipalités en matière de santé et de sécurité au travail, explique-t-il.

De son côté, la mairesse de Regina, Sandra Master, a affirmé qu'elle ne fera pas de demande au sujet de la taille des rassemblements pour l'instant.

Elle déclare que le conseil municipal a plutôt décidé de surveiller si, au cours des 10 prochains jours, il y aura une augmentation des cas de COVID-19 dû au long week-end de l’Action de grâce.

Les résultats pourraient conduire à la possibilité d'étendre l'ordre provincial actuel pour exiger une preuve de vaccination dans tous les arénas de la ville, dit-elle.

Avec les informations de Katia St.Jean et Olivier Hamel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !