•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour à 100 % de capacité des événements sportifs, cinémas et concerts en C.-B.

Les espaces publics réservés aux personnes vaccinées pourront à nouveau fonctionner au maximum de leur capacité.

Brendan Gallagher du Canadien de Montréal célèbre un but de Daniel Carr dans le filet d'Anders Nillsson, des Canucks de Vancouver.

Depuis octobre, les partisans des Canucks peuvent aller voir leur équipe jouer en personne, mais la foule était imitée à 50 % de la capacité de l'amphithéâtre. (archives)

Photo : The Canadian Press / JONATHAN HAYWARD

Dès le 25 octobre, les événements organisés intérieurs et extérieurs pourront de nouveau accueillir les Britanno-Colombiens au maximum de leur capacité. Cette mesure entre en vigueur le lendemain du jour où la double vaccination deviendra obligatoire pour accéder à ces espaces.

À partir du 24 octobre, les deux doses du vaccin seront nécessaires en Colombie-Britannique pour accéder aux services non essentiels où la carte vaccinale est obligatoire, comme les bars, les restaurants, les événements sportifs et les événements culturels. Jusqu’à cette date, les personnes partiellement vaccinées sont acceptées dans ces espaces.

Dans la foulée de l’implémentation de cette mesure, la santé publique permettra à ces établissements de fonctionner au maximum de leur capacité.

Ces changements s’appliqueront aux événements sportifs, aux concerts, aux théâtres, aux cinémas, aux représentations de danse ou symphoniques, ainsi qu’aux soirées organisées en intérieur, aux mariages, et aux funérailles en dehors des centres funéraires.

« Nous ne voyons pas de transmission dans ces espaces où la carte vaccinale est demandée. Cela ne veut pas dire que le risque est réduit à zéro, mais on arrive à le mitiger. »

— Une citation de  Dre Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la C.-B.

À compter de cette date, les clients pourront également discuter entre différentes tables. Certains restaurants ont fait face à des défis pour empêcher les consommateurs installés à des tables différentes de discuter, explique la Dre Bonnie Henry.

Pour autant, les nouvelles restrictions ne permettront pas aux bars et aux boîtes de nuit d’accueillir de piste de danse, précise la Dre Bonnie Henry.

Transmission à la baisse dans les écoles

Après une explosion des cas de COVID-19 dans les écoles dans la foulée de la rentrée scolaire, la transmission tend désormais à la baisse, révèle le rapport mensuel de la santé publique sur la situation sanitaire dans ces établissements.

Au cours du mois de septembre, le taux de transmission de la COVID-19 chez les 5 à 8 ans et les 9 à 11 ans a plus que doublé dans la province.

Chez les 9 à 11 ans, le groupe le plus touché, le taux de transmission du virus est passé d’environ 20 cas à plus de 45 cas par 100 000 habitants pendant cette période. De la fin du mois de septembre au 12 octobre, ce taux a diminué pour s’établir à un peu moins de 30 cas par 100 000 habitants.

La Dre Bonnie Henry explique que la hausse de transmission du virus dans certaines régions, comme l’Intérieur et le Nord, s’est reflétée dans les écoles. Par exemple, du 7 septembre au 12 octobre, la santé publique a identifié 80 éclosions dans les écoles de l’Intérieur pour un total de 314 cas.

La majorité des éclosions recensées dans les écoles concernent trois cas positifs, ce qui est légèrement plus élevé que les données rapportées lors de l’année scolaire 2020-2021, mais reste faible, assure toutefois la Dre Bonnie Henry.

Des enfants qui portent le masque traversent la rue à Vancouver.

Selon la médecin hygiéniste en chef de la province, Bonnie Henry, le vaccin contre la COVID-19 pourrait être offert aux 5 à 11 ans dès le début du mois de novembre.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

D'autre part, le ministre de la Santé, Adrian Dix, affirme que la province continue à travailler fort pour enregistrer les enfants de 5 à 11 ans en prévision de la campagne de vaccination une fois le feu vert donné par Santé Canada. Pfizer-BioNTech a récemment demandé au Canada d'approuver le tout premier vaccin contre la COVID-19 pour les enfants de cette tranche d’âge.

Vaccination en cours dans les foyers

La santé publique a également assuré que les troisièmes doses étaient en cours de distribution dans les foyers pour aînés de la province. La province n'a pas encore dévoilé d'échéancier pour cette campagne de vaccination, qui fait l’objet de critiques.

La représentante des aînés de la Colombie-Britannique, Isobel Mackenzie, indique qu’il existe un certain flou autour du plan de vaccination et du nombre de personnes ayant reçu une troisième dose de vaccin jusqu’à présent.

Pendant ce temps, certains centres de soins de longue durée luttent contre des éclosions. À Burnaby, douze personnes sont mortes au Centre Willingdon Care. Depuis que l'éclosion s'est déclarée le 28 septembre, plus de 100 personnes ont contracté la maladie dans l'établissement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !