•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arrestation d’un ex-policier de la Sûreté du Québec à Gatineau

Une autopatrouille de la Sûreté du Québec sur une route de campagne.

L'identité de l'ex-policier n'a pas été dévoilée.

Photo : Radio-Canada

Un ancien policier de la Sûreté du Québec (SQ) de Gatineau a été arrêté mardi matin en lien avec une enquête qui visait le crime organisé en Outaouais.

L’identité de ce policier à la retraite, âgé de 54 ans, n’a pas été dévoilée. Il s’est fait passer les menottes par le Service des enquêtes internes de la SQ.

En entrevue, le lieutenant coordonnateur aux communications du corps policier, Benoît Richard, précise que les faits reprochés sont survenus entre le 1er octobre 2015 et le 30 novembre 2016.

On reproche à cet ex-policier d’avoir transmis des informations privilégiées à des suspects visés par une enquête criminelle, précise un communiqué de la SQ.

Dans une enquête de l’Escouade régionale mixte de l’Outaouais, on apprend que l’homme aujourd’hui âgé de 54 ans aurait donné des informations policières à une personne non autorisée qui a, par la suite, transmis ces informations aux personnes visées par l'enquête policière, ce qui a eu pour effet de compromettre une partie du travail d'enquête, a ajouté le lieutenant Benoît Richard lors d’une entrevue téléphonique.

L'homme sera accusé d’avoir volontairement tenté d’entraver, de détourner ou de contrecarrer le cours de la justice et d’avoir commis un abus de confiance relativement aux fonctions de sa charge.

Le lieutenant de la SQ a concédé que ces accusations sont préoccupantes et qu’aucun policier n’aime apprendre que l’un de ses confrères pourrait être un ripou. En revanche, c'est important de démontrer, dans le cadre de notre enquête, le professionnalisme et le travail qui a été fait par le Service des enquêtes [internes].

L’ex-policier devrait comparaître au palais de justice de Gatineau le 17 novembre.

Dans son communiqué, la Sûreté du Québec a fait savoir que le Directeur des poursuites criminelles et pénales assurera la suite des procédures.

Avec les informations de Camille Martel

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.