•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 2 décès et 39 nouveaux cas dans le Nord de l’Ontario

Une infirmière s'occupe d'un patient aux soins intensifs en Ontario.

Près des deux tiers des nouveaux cas se trouvent dans le Grand Sudbury.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

Santé publique Algoma et le Bureau de santé du Nord-Ouest ont annoncé chacun un décès supplémentaire causé par la COVID-19 sur leur territoire.

Il s’agissait d’un 8e décès causé par la COVID-19 dans le district sanitaire d’Algoma. Le dernier décès dans ce secteur remontait au 6 septembre.

Le Bureau de santé du Nord-Ouest recense pour sa part un 9e décès depuis le début de la pandémie.

Depuis mars 2020, 154 personnes sont décédées des suites de la COVID-19 dans le Nord de l’Ontario. Les secteurs les plus touchés sont ceux de Thunder Bay, de Sudbury et Porcupine.

Mardi, les bureaux de santé publique du Nord ont signalé un total de 39 nouveaux cas, dont 25 sur le territoire de Santé publique Sudbury et districts.

Il s’agit de la plus forte augmentation en 24 heures dans la région de Sudbury depuis le mois d’avril.

Un tableau indique qu'il y a eu 39 nouveaux cas de COVID-19 dans le Nord de l'Ontario et 130 cas actifs.

La région de Sudbury est celle qui compte le plus de nouveaux cas depuis quelques semaines, parmi les bureaux de santé du Nord de l'Ontario.

Photo : Radio-Canada

La région du Grand Sudbury et de l’île Manitoulin compte 92 cas actifs, soit plus des deux tiers de ceux recensés dans le Nord de l’Ontario en date du 19 octobre en fin de journée.

Il y a eu 3 nouveaux cas dans la région de North Bay, 2 dans la région d'Algoma, 4 dans la région de Porcupine et 3 dans le district de Timiskaming.

Tous les bureaux de santé du Nord de l'Ontario ont recensé de nouveaux cas de COVID-19 mardi.

Photo : Radio-Canada

Du côté de la vaccination, près de 90 % des résidents admissibles ont reçu au moins une première dose.

Certains bureaux de santé ont par ailleurs commencé à indiquer le nombre de troisièmes doses administrées aux personnes les plus vulnérables.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !