•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avec un taux de recyclage de 19 %, le Manitoba peut faire mieux pour l’environnement

Des bacs de recyclage de la Ville de Winnipeg.

Au Manitoba, 19 % des déchets produits sont recyclés.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Selon une étude de l’Institut Fraser parue cet été, près du tiers des déchets au Canada sont recyclés. Au Manitoba, cette proportion est de 19 %. Adrian Vannahme, le vice-président du développement du programme Recycle Everywhere, de l’Association canadienne de recyclage des contenants de boissons, estime qu’il reste beaucoup à faire pour améliorer le bilan.

En entrevue à l’émission du 6 à 9, mardi, Adrian Vannahme explique que le bilan environnemental des Canadiens sur le plan de la gestion des déchets s’est amélioré en l’espace de 11 ans. Chaque Canadien envoie dorénavant 700 kilogrammes de déchets à l’enfouissement, comparativement à 900 kilogrammes en 2010.

Toutefois, pour améliorer ces statistiques, principalement au Manitoba, M. Vannahme est d’avis que les autorités politiques doivent colmater les brèches sur le plan de la réglementation touchant le recyclage commercial.

En effet, note-t-il, les commerces ne sont pas obligés de recycler, selon les règles et les lois actuelles. Ils sont libres de s’autoréguler.

Tant qu’il n’y a pas de réglementations, ça manque de motivation sur ce point-là. Il y a aussi un côté économique, puisque les coûts d’enfouissement sont très bas aux Manitoba. Pour les restaurants et les commerces, c’est beaucoup moins cher d’utiliser les déchetteries que les services de recyclage, affirme M. Vannahme.

Il considère que l’éducation constitue toujours un outil pour améliorer les bilans environnementaux.

C’est important d’éduquer et de sensibiliser la population et de la rassurer que ce qu’elle jette dans le bac bleu, c’est effectivement recyclé, dit-il.

D’ailleurs, en cas de doute, il recommande aux gens de mettre le matériel d’emballage dans le recyclage.

Vaut mieux faire une erreur que de manquer une opportunité de recycler. Toutefois, tout ce qui est organique n’a pas sa place dans le recyclage. [...] Le plus grand problème est la contamination, rappelle-t-il.

Avec les informations de Patricia Bitu Tshikudi

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !