•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan enregistre 8 décès et 271 nouveaux cas de COVID-19

Une personne portant un masque contre la COVID-19  en automne.

La province comptait 335 hospitalisations, mardi, dont 83 aux soins intensifs.

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Radio-Canada

La Saskatchewan enregistre 271 nouveaux cas de COVID-19 et 8 décès mardi.

L’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) fait état de 3434 cas actifs en ce moment.

Mardi, la province comptait 335 personnes hospitalisées, dont 83 aux soins intensifs.

Sur les 335 patients, 251, soit 74,9 %, n'étaient pas complètement vaccinés. De plus, un patient en soins intensifs a été transféré en Ontario.

Parmi les nouveaux cas annoncés mardi, 82 sont survenus à Saskatoon, 35, à Regina, et 32, dans le centre-nord de la province.

Au total, il y a eu 74 940 cas de COVID-19 dans la province depuis le début de la pandémie, et 793 personnes sont décédées des suites de la maladie.

La campagne de vaccination se poursuit avec 2100 nouvelles doses administrées, ce qui porte à 1 626 382 le nombre de doses jusqu'ici.

La province étend l’admissibilité aux doses de rappel

À compter du 25 octobre, les doses de rappel pourront être administrées au moins six mois après la deuxième dose à différents groupes de la population.

On trouve parmi ces groupes les personnes âgées de 65 ans et plus. Les personnes vivant dans le Grand Nord et celles qui vivent dans les communautés des Premières Nations et qui sont âgées de plus de 50 ans seront également admissibles aux troisièmes doses.

Les travailleurs de la santé et les employés de l’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) seront également admissibles à condition de présenter certains documents. Les travailleurs de la santé devront présenter une copie de leur licence délivrée par leur organisme de réglementation professionnelle ou une fiche de paie. Les employés de la SHA devront présenter leurs pièces d’identification professionnelle.

Les personnes nées avant 2009 et ayant des antécédents médicaux qui les rendent extrêmement vulnérables sur le plan médical pourront également obtenir une troisième dose de vaccin.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !