•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élection municipale : dernier débat pour les candidats à la mairie de Whitehorse

Les trois candidats derrière leur pupitre lors du débat.

Les candidats à la mairie de Whitehorse, de gauche à droite, Laura Cabott, Patti Balsillie et Samson Hartland.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Radio-Canada

Le 21 octobre, les Yukonnais vont élire leurs maires et leurs conseillers municipaux. Pour leur permettre de se faire une idée, les trois candidats au fauteuil de maire de Whitehorse ont débattu au micro de CBC.

Ils sont trois à vouloir reprendre le siège de Dan Curtis : Patti Balsillie, Laura Cabott, et Samson Hartland. Si la première est nouvelle en politique, les deux suivants siègent déjà au conseil municipal.

Plus d’un tiers du débat a été consacré à la crise du logement qui touche le territoire tout entier. Laura Cabott a été la première à annoncer des mesures concrètes.

Dans les 100 premiers jours de mon mandat, nous tiendrons un sommet sur le logement à partir duquel elle affirme pouvoir tirer des solutions et un plan d'action. Elle estime que la Ville devrait acheter les terrains inutilisés du centre-ville et les développer. Trois d’entres eux permettraient la création de 300 logements abordables, a affirmé la candidate.

Laura Cabott pendant le débat.

Laura Cabott termine son premier mandat de trois ans en tant que conseillère municipale.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Une proposition peu réaliste, selon son adversaire Samson Hartland. Acheter et développer ses propres logements, la Ville n’est pas prête à cela et n’a pas le budget. Je me demande si certains ont fait les calculs du coût de leurs mesures. De tels investissements entraîneront des compressions budgétaires ou une augmentation des impôts.

S'il est élu, a-t-il dit, il entend apporter des ajustements à la politique municipale actuelle d'incitation au développement et compte s’appuyer sur l’exemple de Whistle Bend, qui accueillera jusqu’à 10 000 habitants une fois achevé.

Patti Balsillie a dit qu'elle rejoint Samson Hartland sur le fait que la Ville n'est pas un promoteur immobilier et que la solution ne vient pas de la densification du centre-ville.

Je ne suis pas certaine que Whitehorse puisse supporter plus de densification, a-t-elle déclaré, semblant contredire une déclaration faite dans son introduction selon laquelle la densification était l’une des solutions à la crise du logement.

Patti Balsillie a dit qu'elle souhaite que l’on développe de nouveaux quartiers avec des petits terrains qui permettront à tous de construire. Elle a affirme qu'elle voulait aussi permettre aux personnes ayant de grands terrains de construire des logements et ainsi contribuer à l’augmentation du nombre de logements.

Samson Hartland pendant le débat.

Samson Hartland a été conseiller municipal durant plusieurs mandats sur une période de 20 ans.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Sécurité, bus le dimanche et vaccination

Interrogés sur ce que la Ville pouvait faire en matière de sécurité, les trois candidats semblaient s’entendre sur le fait que les pouvoirs de cette dernière étaient limités.

Samson Hartland a estimé qu'il revenait à la Gendarmerie royale du Canada (GRC), mais que la Ville pourrait lui faire part de ses préoccupations et de celles de la population. Laura Cabott a suggéré un programme d'agent de sécurité ou une surveillance communautaire, et Patti Balsillie appelle à travailler pour comprendre les causes de cette insécurité. Un plan d'action est nécessaire de toute urgence , a-t-elle ajouté.

Les candidats semblaient également soutenir un retour des services de bus le dimanche.

Nous avons une population croissante, nous ne pouvons plus nous permettre de ne pas fournir ce service, a proclamé Laura Cabott. Samson Hartland a affirmé que des négociations étaient en cours avec le gouvernement du Yukon pour que le service Handy Bus fonctionne le dimanche également et s'est dit ouvert à un service régulier même si cela aurait un coût pour les contribuables.

Patti Balsillie pendant le débat.

Patti Balsillie est la seule candidate qui ne siège pas encore au conseil municipal.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Patti Balsillie a dit souhaiter à court terme un service d'autobus le dimanche pour aider les personnes vivant avec un handicap physique et estimer que, puisque les citoyens sont encouragés à utiliser les transports en commun pour des raisons environnementales, les horaires de ces derniers devraient répondre à leurs besoins.

Quant à la vaccination et au fait de demander aux employés de la Ville d’être vaccinés comme le demande le gouvernement fédéral, Patti Balsillie a dit qu’elle accordait de l'importance à la sécurité, mais aussi au droit de chacun de choisir pour son corps.

Pour leur part, Laura Cabott et Samson Hartland ont dit qu’ils s’en remettraient aux recommandations de la médecin hygiéniste en chef.

L'élection municipale de Whitehorse, comme partout ailleurs au Yukon, se tiendra jeudi 21 octobre.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !