•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un futur stationnement payant qui dérange au Valinouët

Un homme avec un chandail à capuchon pose devant un stationnement.

Daniel Engels est le directeur des opérations pour Destination Monts Valin.

Photo : Radio-Canada / Claude Bouchard

Radio-Canada

La vente de terrains à Destination Monts-Valin pour les transformer en stationnement payant suscite des interrogations à Saint-David-de-Falardeau.

Au total, l'entreprise qui propose des forfaits d'excursion en motoneige a acheté trois terrains auprès de la municipalité pour un total de 97 000 $. Sur le premier, elle entend construire un hôtel de plus de 40 chambres adjacent au nouveau chalet de ski.

Sur les deux autres terrains jumelés qui servent déjà de stationnement, un peu plus bas, elle prévoit y aménager un espace sécurisé pour les véhicules en plus d'y ériger un restaurant de 190 places ainsi qu'un fumoir.

Ces deux terrains servaient à plusieurs usagers de la station de ski du Valinouët qui avaient l'habitude d'y laisser leur voiture. Ils craignent maintenant qu'il y ait un manque d'espaces de stationnement.

L'année passée [...], les gens sont revenus et les catalyseurs de leurs trucks se sont faits enlever. Nous autres, on offre un parking sécurisé où les gens peuvent partir à leur camp pour deux ou trois jours, a expliqué Daniel Engel, promoteur en charge du projet et directeur des opérations pour Destination Monts-Valin.

L'entreprise est également propriétaire de la station-service de l'endroit.

La direction du Valinouët surprise

Lorsque le directeur général du Valinouët, Alain Tremblay, a été mis au courant du projet de Destination Monts-Valin, il a été surpris par le fait que le nouveau stationnement serait réalisé à même les espaces existants. Je pense que la meilleure façon de décrire notre réaction, c'est la stupeur et la surprise parce que ce projet-là, ça fait cinq ans qu'il est dans les cartons, qu'on s'en fait parler parler par la municipalité et qu'on leur en parle. Parce qu'on a tout avantage à avoir un stationnement longue durée, structuré. Par contre, à même les stationnements déjà manquants au Valinouët, c'était là la surprise, a déploré Alain Tremblay.

Du côté de l'Association des propriétaires du village alpin (APVA), elle est heureuse de voir des investissements sur la montagne. Elle a cependant émis quelques réserves quant au manque potentiel de stationnement. Toutefois, elle se dit rassurée par les discussions en cours avec le promoteur et la municipalité.

Un chalet de ski.

Le nouveau chalet du centre de ski Le Valinouët.

Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

Pour répondre aux préoccupations du milieu, le promoteur mentionne qu'il mettra à la disposition du public un terrain gratuitement pendant 36 mois.

D'ailleurs, d'autres discussions se poursuivent entre Destination Monts-Valin et Le Valinouët.

Des divisions au conseil

Le conseiller municipal et actuel candidat à la mairie, Germain Grenon, croit qu'il aurait fallu mieux harmoniser ce développement. Il a d'ailleurs voté contre la vente des terrains.

Moi, ce que je veux, c'est que le centre de ski soit gagnant-gagnant avec l'hôtelier qui est gagnant-gagnant. Il y avait d'autres façons de travailler. Les gens de la corporation n'ont pas été consultés, de l'APVA. Ça s'est fait comme ça vite. Tout allait trop vite. On a eu affaire à un vote le 30 août. On s'apercevait qu'il y avait de l'empressement et le pourquoi de l'empressement, je l'ignore, a-t-il questionné.

L'ancienne mairesse de Saint-David-de-Falardeau a décliné notre demande d'entrevue. Catherine Morissette affirme ne pas vouloir commenter les activités de son ancienne municipalité pendant sa campagne à la mairie de Saguenay, mais qu'elle sera disponible pour le faire lorsque cette dernière sera terminée.

Germain Grenon fait face à trois autres candidats, soit José Gagnon ainsi que les conseillers sortants Philippe Dufour et Sylvie Larouche.

D'après un reportage de Claude Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !