•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination obligatoire dans les foyers : le N.-B. refuse de repousser la date limite

Environ 300 travailleurs de foyers de soins ne seront pas pleinement vaccinés avant la date limite du 19 novembre.

Une préposée aux bénéficiaires aidant une aînée à marcher.

Quelques centaines de travailleurs de foyers de soins refusent toujours la vaccination contre la COVID-19 au Nouveau-Brunswick.

Photo : Getty Images / Joe Raedle

Le ministre du Développement social, Bruce Fitch, dit que son gouvernement ne repoussera pas la date limite pour la vaccination obligatoire des travailleurs des foyers de soins, au Nouveau-Brunswick. Cet accommodement était demandé par leur syndicat.

Le ministre Bruce Fitch affirme qu'il ne donnera pas plus de temps aux travailleurs pour obtenir leurs deux doses de vaccin contre la COVID-19, comme le demande la présidente du Conseil des syndicats des foyers de soins du N.-B., Sharon Teare.

Non. Nous encourageons les gens à se faire vacciner. Il y a du temps, a-t-il dit en entrevue avec Radio-Canada Acadie, mardi après-midi.

Six semaines pour se faire vacciner

Le 19 novembre, les travailleurs des foyers de soins du Nouveau-Brunswick qui ne sont pas pleinement vaccinés seront envoyés à la maison sans salaire. Cette mesure touchera aussi les garderies, les écoles, les hôpitaux et l'ensemble de la fonction publique.

Elle a été annoncée au début octobre, six semaines avant la date limite. Cela laissait suffisamment de temps aux travailleurs – même ceux qui n’avaient reçu aucune dose – de se faire immuniser.

La santé publique exige un intervalle de 28 jours entre les deux doses. Bruce Fitch fait remarquer qu’il n’est pas trop tard, du moins pour ceux et celles qui ont déjà reçu une première dose.

Il y a un nombre de personnes qui ont leur première dose et qui ont le temps d’aller chercher leur deuxième dose. Je lève mon chapeau aux employés qui ont répondu présents, pas seulement pour fournir les soins, mais aussi pour se faire vacciner, a-t-il dit.

Une dose, un petit délai?

Bruce Fitch a refusé de se prononcer sur une possible période de grâce pour les travailleurs des foyers de soins qui obtiendront une première dose d’ici au 19 novembre, mais qui n’auront pas le temps d’être pleinement immunisés avant la date butoir.

On se penchera là-dessus une fois rendus là. [...] Je n’aime pas spéculer. Donc continuons dans la voie que nous avons empruntée. Et on va continuer à suivre ce dossier, a-t-il dit.

La semaine dernière, le Québec a repoussé d'un mois la date limite pour la vaccination obligatoire des travailleurs de la santé. Le ministre de la Santé Christian Dubé a dit craindre que le réseau « fonce dans le mur » s'il refusait d'accorder un délai supplémentaire.

Au Nouveau-Brunswick, le ministre Bruce Fitch rapporte que les taux de vaccination augmentent tous les jours et qu’il espère que tous les travailleurs seront immunisés d’ici au 19 novembre.

Selon lui, 92,8 % des employés des foyers de soins du Nouveau-Brunswick ont reçu au moins une dose d’un vaccin contre la COVID-19 et que 86,8 % ont reçu deux doses.

Les taux sont semblables dans les établissements de soins prolongés pour adultes, où 93,2 % des travailleurs ont reçu au moins une dose et 85 % ont reçu deux doses.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !