•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CIUSSS à la recherche de familles d’accueil

Un ourson en peluche rose sur un plancher.

Il manque au moins une quarantaine de familles d'accueil pour les besoins du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada / Rick Gibbs

Radio-Canada

Même si le nombre de signalements à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) a connu une baisse dans la dernière année dans la région, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Lac-Saint-Jean manque de familles d’accueil pour ses besoins actuels.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux a lancé une campagne mardi visant à convaincre des foyers d’offrir un environnement sain aux enfants dans le besoin. L’objectif est de trouver au moins une quarantaine de nouvelles familles d’accueil durant la prochaine année. Actuellement, 241 familles d’accueil prennent soin de plus de 505 enfants sur l’ensemble du territoire régional.

Le besoin de familles d’accueil est important pour tous les groupes d’âge et dans tous les secteurs géographiques de la région actuellement. Le processus d’accréditation pour devenir famille d’accueil est rigoureux et les postulants doivent répondre à un certain nombre de critères, mais le processus en vaut grandement la peine, a expliqué par voie de communiqué Marianne Harvey, intervenante au recrutement des familles d’accueil pour le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux.

Chaque nouvelle famille accréditée peut accueillir un enfant au départ et aura éventuellement la possibilité d’augmenter son nombre de places, jusqu’à un maximum de quatre.

Trois séances d’information virtuelles sont prévues au cours des prochaines semaines pour les personnes intéressées , soit le 26 octobre, le 16 novembre et le 7 décembre, à partir de 18 h 30.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !