•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coup d’envoi du 16e festival Cinergie de Saskatoon

Le cinéma Roxy, dans le quartier Riversdale, à Saskatoon.

Chaque année, une quinzaine de films sont présentés durant une semaine au cinéma Roxy de Saskatoon dans le cadre du festival Cinergie. (archives)

Photo : CBC

Radio-Canada

C’est ce mardi que débute le festival international du film francophone de Saskatoon, Cinergie. Ce 16e rendez vous annuel met à l'honneur des films francophones canadiens et d'ailleurs.

Plus de 15 films seront présentés en salle, au cinéma Roxy de Saskatoon, du 19 au 24 octobre. Plusieurs seront sous-titrés en français pour rendre l'expérience plus familière à ceux et celles dont le français n'est pas la langue maternelle.

Le but du festival Cinergie c’est de rassembler tout le monde rappelle la directrice du festival, Corinne Dourlent, en entrevue au Point du Jour mardi.

Les anglophones et les francophiles s'y rassemblent d'ailleurs bel et bien, dit-elle. Les non-francophones présents sont pour la plupart inscrits en immersion française et développent un intérêt pour la culture francophone.

C'est ce qui est très beau avec ce festival, affirme-t-elle.

La diversité s'exprime aussi dans la sélection des films. On a un film qui sera présenté jeudi, un dessin animé francophone produit en Italie, fait remarquer Corinne Dourlent.

Présenté dans un format hybride, Cinergie offre aux cinéphiles la chance de prolonger le plaisir en allant voir des films en ligne grâce à un partenariat avec la chaîne UNIS.

La directrice du festival Cinergie en profite pour attirer l'attention sur l’un de ses coups de cœur, le film qui sera présenté en ouverture du festival mardi soir. Réalisé par Anne-Céline Genevois, le documentaire Intimité francophones d'eux s'intéresse notamment à la réalité des francophones des Prairies.

Réussir à toucher l’Ouest canadien

Produit par Projet Ose en partenariat avec le Centre de la francophonie des Amériques, Intimité francophones d'eux est la deuxième partie d’une série documentaire sur les enjeux liés à l’identité linguistique des francophones des Amériques.

En entrevue à Radio-Canada, Anne-Céline Genevois indique que l'idée de son film était de mieux comprendre ces concepts qui sont rattachés à l’identité linguistique et aussi aux questions d’appropriation de la langue.

Soucieuse de rendre compte de toute la diversité de la francophonie des Amériques, elle ajoute qu'on entend beaucoup parler de sécurité linguistique et je crois que c’est un enjeu dont on doit toujours parler pour valoriser nos différences.

Après la première partie, qui portait sur les provinces de l'Atlantique, il était clair qu’il y avait un intérêt dans l’Ouest pour cette initiative, dit-elle.

Il y a des communautés qui voulaient nous recevoir.

La cinéaste décrit avec quel empressement les francophones se prêtent à l'exercice. Les francophones ont envie de parler de leur réalité, constate-t-elle. Elle sera d'ailleurs présente après la projection pour rencontrer les spectateurs du théâtre Roxy.

Le prix des billets pour voir un film projeté en salle est de 10 $ pour les adultes, et 5 $ pour les aînés, les étudiants et les moins de 18 ans. Les films en ligne sont gratuits pour tous à travers le pays.

La programmation est disponible sur le site Internet du festival (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !