•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avec 4 nouveaux Boeing et 4  nouvelles destinations, Flair multiplie ses liaisons

Un avion de Flair Airlines survole Vancouver.

Le transporteur à très bas prix veut offrir des vols accessibles à tous les portefeuilles canadiens.

Photo : Flair Airlines

Radio-Canada

Flair Airlines, le transporteur à bas prix établi à Edmonton en 2017, ajoutera quatre nouveaux Boeing 737 MAX à sa flotte au printemps 2022. Cela lui permettra alors d'ajouter quatre nouvelles destinations, trois aux États-Unis, et une au Canada, ainsi que 14 nouvelles liaisons à son horaire.

Avec une flotte composée de 16 avions, Flair va accroître son offre de vols de 33 %.

Le printemps prochain, Flair offrira des vols vers trois nouvelles destinations aux États-Unis : San Francisco, Nashville et Denver.

Cela lui permet d'ajouter des liaisons entre Toronto et Nashville, Toronto et Denver, Edmonton et Nashville, Edmonton et San Francisco, ainsi qu'entre Vancouver et San Francisco.

De plus, la compagnie aérienne ajoute Comox à ses destinations canadiennes et offrira des liaisons entre cette municipalité de l'île de Vancouver et les deux grandes villes de l'Alberta : Calgary et Edmonton. Flair offrira également un nouveau vol entre Toronto et Victoria.

Flair offrira de nouveaux vols entre Edmonton et les villes de Regina, de Montréal, de Winnipeg et de Saskatoon ainsi qu'entre Vancouver et Kelowna et entre Kelowna et Victoria.

La compagnie aérienne a précisé qu'elle desservirait 28 destinations d'ici le printemps 2022.

Le prix minimum pour un aller simple entre deux villes canadiennes est de 49 $. Pour un aller simple vers une ville américaine, le prix minimum va de 99 $ à 129 $, affirme le transporteur aérien.

Selon Flair, l'ajout de nouveaux avions créera 150 emplois, des agents de bord, des pilotes et du personnel de soutien opérationnel. Flair recrute 100 pilotes afin de répondre aux besoins de sa flotte grandissante.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !