•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le prix Charles-Biddle récompense une conteuse et un producteur

Le producteur Mustapha Terki et la conteuse Marta Saenz de la Calzada ont reçu le prix.

Un homme avec un chapeau est dehors.

Mustapha Terki, producteur et fondateur du festival Montréal Électronique Groove (MEG)

Photo : La Fabrique Culturelle

Radio-Canada

Le prix Charles-Biddle 2021, décerné à des personnes immigrantes qui ont contribué au développement culturel et artistique du Québec, a été remis au producteur Mustapha Terki et à la conteuse Marta Saenz de la Calzada.

Le prix est divisé en deux volets : national et international et régional. Chaque personne lauréate se mérite une bourse de 5000 $.

Mustapha Terki est un producteur d’origine algérienne kabyle né en France. Gagnant du volet national et international, il a fondé plusieurs événements au Québec, dont le Montréal Électronique Groove (MEG) et Les escales improbables de Montréal, un rendez-vous des arts sans frontières.

Une femme accotée sur la rambarde d'un balcon sourit.

La conteuse et comédienne d'origine espagnole Maria Saenz de la Calzada

Photo : La Fabrique Culturelle

La conteuse d’origine espagnole Marta Saenz de la Calzada a gagné le volet régional. Celle qui a immigré au Québec en 1969 et réside à Rouyn-Noranda, en Abitibi–Témiscamingue, est bien connue dans le milieu du conte. Elle a participé à de nombreux festivals au Québec, en Europe et en Amérique latine.

Un homme prend la pose pour une photo en noir et blanc.

Igor Ovadis, comédien, metteur en scène et auteur dramatique

Photo : La Fabrique Culturelle / Alyssa Ovadis

Le travail du comédien d’origine russe Igor Ovadis, qui a joué dans de nombreuses séries télévisées et au théâtre, a suscité l’admiration unanime des membres du jury qui lui ont attribué une reconnaissance spéciale. Arrivé au Québec en 1990, à 23 ans, Igor Ovadis enseigne aussi au Conservatoire d’art dramatique de Montréal depuis 1992.

Le jeune Charles Biddle joue de la contrebasse et son visage est expressif.

Charles Biddle (capture d'un extrait de 1956)

Photo : Radio-Canada

Le prix Charles-Biddle, qui porte le nom du célèbre musicien de jazz montréalais d’origine américaine décédé en 2003, est remis depuis plus de 10 ans par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration en collaboration avec l’organisme Culture pour tous. Le prix lance la Semaine québécoise des rencontres interculturelles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !