•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Candidats non vaccinés : débat devant public annulé à Thetford Mines

Des affiches électorales

Quatre candidats s'affrontent à la mairie de Thetford Mines.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

La présence de deux candidats à la mairie de Thetford Mines non vaccinés contre la COVID-19 force l'annulation du débat devant public.

Le maire sortant, Marc-Alexandre Brousseau, devait défendre son bilan contre les candidats François Madore, Jean Poulin et Christian Mailhot au Studio-Théâtre Paul-Hébert mercredi soir. Le public était invité à assister à la joute organisée par la Chambre de commerce et d’Industrie de Thetford Mines (CCITM).

Jean Poulin et Christian Mailhot ne s’en cachent pas : ils sont ouvertement non vaccinés. Ça va à l'encontre des droits et libertés de la personne. Moi, je suis un patriote , a expliqué à Radio-Canada M. Mailhot.

Portrait de Christian Mailhot.

Le candidat à la mairie de Thetford Mines Christian Mailhot n'est pas vacciné contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Le préposé aux bénéficiaires craint les effets secondaires du vaccin. Il fait davantage confiance à ses anticorps. Des personnalités sportives qui ont eu le vaccin en France tombent comme des mouches , avance-t-il.

Notre couverture des élections municipales au Québec en 2021.

La vaccination obligatoire pour le personnel de la santé pourrait cependant le faire changer d’avis. M. Mailhot souhaite toutefois prendre le temps de bien choisir son vaccin.

Si on n’a pas le choix de le prendre dans un mois comme le gouvernement aimerait, s'il ne retarde pas ça encore, c’est sûr que je vais me faire vacciner , promet-il.

Regarder vers l’avant

Jean Poulin souligne pour sa part avoir eu de mauvaises réactions à certains vaccins dans le passé. Il est d’avis que le taux de vaccination au Québec est suffisamment élevé. Plusieurs mesures sanitaires n’ont plus leur place, selon lui.

Je comprends qu'il faut baisser le nombre de cas, mais je pense qu'il faut regarder vers l'avant. Il faut que l'économie vire quand même. Il faut apprendre à vivre avec le virus , affirme celui qui a perdu sa salle d’entraînement durant la pandémie.

Portrait de Jean Poulin.

Jean Poulin affirme qu'«il faut apprendre à vivre avec le virus» de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Sur sa page Facebook, Jean Poulin prend d’ailleurs position contre le passeport sanitaire et partage des publications qui mettent en doute l’efficacité des vaccins. Il fait aussi mention de l’ivermectine, un médicament présenté faussement par certains internautes comme étant un remède miracle à la COVID-19.

Débat virtuel

Informée du statut vaccinal des candidats à la mairie, la CCITM n’a eu d’autres choix que d’annuler son débat devant public.

Afin de respecter diverses règles, nous ne pouvons tenir l’événement en présence au Studio-Théâtre Paul-Hébert. À cet effet, nous sommes dans l’obligation de le faire directement dans le studio d’enregistrement de Cogeco, où le public ne pourra y assister , explique l'organisation.

La joute sera toutefois diffusée sur la page Facebook de la CCITM et sur celle de NousTV Thetford à compter de 19 h, mercredi.

Ça leur colle à la peau

Déçu de ne pas pouvoir compter sur les réactions du public en direct lors du débat, Marc-Alexandre Brousseau a bon espoir d’obtenir la confiance de la population afin d’obtenir un troisième mandat.

Marc-Alexandre Brousseau, maire sortant de Thetford Mines lors d'une entrevue

Marc-Alexandre Brousseau, maire sortant de Thetford Mines

Photo : Radio-Canada

Selon lui, les prises de positions des autres candidats depuis le début de la crise sanitaire jouent en sa faveur.

Je ne veux pas passer trop de commentaires sur les autres. Je fais ça pour présenter mes idées et défendre mon bilan. Mais si la question est : est-ce que j'en entends parler sur le terrain? Effectivement, ça leur colle à la peau , affirme le maire sortant.

L’élu fait aussi référence au candidat François Madore, qui a défié le gouvernement l’an dernier en maintenant son centre de conditionnement physique ouvert, malgré l’ordre de fermeture. Aujourd’hui, M. Madore doit se défendre d’être un complotiste.

Je comprends la situation parfaitement comme tout le monde. Je suis moi-même vacciné. Je n’ai jamais nié tout ce qui se disait, mais je trouvais que le gouvernement n’a pas bien positionné les centres de conditionnement physique alors que nous pouvions aider , a-t-il tenu à spécifier.

Portrait de François Madore.

Le candidat à la mairie François Madore se défend d'être un complotiste.

Photo : Radio-Canada

Au-delà de leur statut vaccinal, les candidats espèrent que les échanges lors du débat porteront davantage sur les idées et les engagements qu’ils souhaitent apporter à l’hôtel de ville.

Le développement économique, la revitalisation du centre-ville, les changements climatiques, l’achat local, les résidus miniers, la jeunesse, la qualité de vie et la main-d’œuvre immigrante font notamment partie des thèmes qui seront abordés mercredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !