•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les eaux usées en Saskatchewan révèlent une augmentation de la présence de COVID-19

Une chercheuse manipule la petite cage sphérique attachée à une corde et qui va être déposée dans les eaux usées pour recueillir des échantillons.

Des échantillons ont été prélevés pendant le long week-end de l'Action de grâce. (archives)

Photo : Gracieuseté/Graham Gagnon

Radio-Canada

La dernière étude sur la COVID-19 de l'Université de la Saskatchewan montre une augmentation spectaculaire de la présence du virus dans les échantillons d'eaux usées prélevés dans trois villes de la province.

La présence du virus a augmenté de 109 % par rapport à la semaine dernière dans l'échantillon d'eaux usées de Saskatoon, selon le rapport du Global Institute for Water Security, publié lundi.

De même, North Battleford affiche une augmentation de 124 %, et Prince Albert, une augmentation de 61 %.

Les échantillons des trois villes ont été prélevés la semaine dernière, notamment durant le long week-end de l’Action de grâce.

L'Institut utilise des échantillons d'eaux usées pour prédire les futures infections par la COVID-19. L'augmentation de la charge virale dans les eaux usées peut entraîner une augmentation des nouvelles infections 7 à 10 jours après le prélèvement de l’échantillon.

Le rapport indique toutefois qu'en raison de la vaccination il est difficile de prédire si les infections entraîneront une hausse du taux de cas positifs.

Dans une autre étude, menée par l'Université de Regina, des chercheurs ont constaté une importante augmentation de traces de COVID-19 dans les eaux usées de la capitale, si bien que cette augmentation est considérée comme élevée pour la première fois depuis décembre 2020.

Pourtant, une publication de l'Université de Regina sur les réseaux sociaux souligne que, malgré les nombreux tests de dépistage de la COVID-19, les résultats montrent un ralentissement de sa progression.

Le rapport indique que le variant Delta du SRAS-CoV-2 19 était la seule souche virale trouvée dans les échantillons.

Toutes les données de ces études seront transmises aux autorités sanitaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !