•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Nouvelle-Écosse « gère bien » la 4e vague, selon le Dr Strang

La province signale 12 nouvelles infections mardi.

Le docteur Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse.

Le docteur Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

« La Nouvelle-Écosse gère assez bien la quatrième vague actuellement, mais ce n’est pas terminé ». C’est ce qu’a affirmé le Dr Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la province lors d’un point de presse donné mardi.

Le premier ministre Tim Houston s’est dit heureux de voir que les mesures sanitaires portent fruit et que 77 % de la population admissible de la province est complètement vacciné.

Situation dans les écoles

Le Dr Robert Strang déclare que des cas dans les écoles et les hôpitaux sont inévitables. Toutefois, il estime que la province s’en tire bien pour ce qui est des éclosions dans les écoles. Sur les 370 écoles publiques en Nouvelle-Écosse, environ 44 d’entre elles ont eu au moins un cas confirmé de COVID-19, souligne le Dr Strang.

L’école Mer et Monde du Conseil scolaire acadien provincial à Halifax est fermée jusqu’au 25 octobre en raison d’un nombre continu d’expositions au virus dans l’école, particulièrement dans les deux dernières semaines. La décision de fermer l’école a été prise lundi.

La façade d'une école.

L’école Mer et Monde à Halifax est fermée aux élèves pour la semaine après plusieurs cas de COVID.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Villeneuve

Le médecin hygiéniste en chef n’a pas voulu donner le nombre exact de cas confirmés dans les quatre écoles fermées de la province, car c’est une statistique qui change tous les jours. Il soutient que la meilleure décision a été prise, soit de fermer ces écoles pour limiter la propagation du virus et promouvoir le dépistage.

Le Dr Robert Strang recommande fortement aux élèves d’obtenir un test négatif de dépistage de la COVID-19 de deux à trois jours avant de revenir à l’école.

Éclosion à l’Hôpital régional Valley

Trois patients de l’établissement hospitalier de Kentville ont obtenu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19. Un d’entre eux se trouve aux soins intensifs. Plus de 50 patients et travailleurs de la santé ont été testés.

Selon Santé Nouvelle-Écosse, l’éclosion est petite et limitée actuellement, mais la province voulait informer le public par souci de transparence.

Le premier cas positif a été détecté vendredi et les deux autres ont été découverts lundi.

12 nouveaux cas

La Nouvelle-Écosse signale 12 nouveaux cas de COVID-19 mardi, dont 8 dans le secteur du centre et 4 cas dans le secteur de l’ouest.

La province compte 187 cas actifs. Quatorze personnes sont hospitalisées, dont quatre aux soins intensifs.

Troisième dose du vaccin

Les résidents des foyers de soins de longue durée pourront recevoir une troisième dose dès la semaine prochaine. Il leur sera aussi recommandé de recevoir le vaccin contre la grippe saisonnière en même temps.

Le Dr Robert Strang rappelle que les symptômes de la grippe et de la COVID-19 sont très similaires. Il souligne l’importance de se faire tester dès l’apparition de premiers symptômes. Ne présumez pas qu’il s’agit simplement de la grippe, demandez un test de dépistage de la COVID-19 immédiatement , a dit le Dr Strang.

Les Néo-Écossais qui ont une déficience immunitaire modérée ou sévère peuvent maintenant prendre rendez-vous (Nouvelle fenêtre) pour une troisième dose du vaccin, s’ils répondent aux critères d'admissibilité et que 28 jours se sont écoulés depuis leur deuxième dose.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !