•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3700 membres du personnel scolaire ne sont pas vaccinés à l’expiration du délai

Des élèves en classe qui lèvent la main et leur professeur devant le tableau.

En août, le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin affirmait que l'obligation de vaccination n’est pas une condition à l’emploi.

Photo : Shutterstock

Radio-Canada

Un travailleur du secteur de l’éducation sur 10 au Manitoba n'a pas été vacciné contre la COVID-19 à l'expiration du délai fixé par la province pour la vaccination obligatoire des fonctionnaires en contact avec le public.

En clair, cela représente 3700 membres du personnel scolaire qui travaillent avec les élèves sur les 34 000 que compte le Manitoba, souligne un porte-parole de la province. 

Ces employés doivent maintenant se soumettre au test de dépistage de la COVID-19 trois fois par semaine.

En septembre dernier, le Manitoba a annoncé que tous ses fonctionnaires qui travaillent avec le public devront être pleinement vaccinés ou fournir un test négatif de dépistage de la COVID-19, trois fois par semaine, à compter du 18 octobre.

Presque tout le personnel de la Division scolaire Louis-Riel est entièrement vacciné, selon les responsables de l'organisation.

La Division scolaire de Hanover affirme qu'environ 85 % des 1100 membres du personnel scolaire sont entièrement vaccinés. Par ailleurs, plus de 90 % des enseignants sont vaccinés, soit environ 600 sur 650, a déclaré le président du syndicat Hanover Teachers Association, Kevin Martens.

Ces chiffres contrastent avec les faibles taux de vaccination enregistrés dans certaines parties de la région du sud du Manitoba.

Depuis que le gouvernement a imposé la vaccination aux travailleurs qui interagissent avec le public, différents secteurs se sont préparés à l'éventualité d'une pénurie de personnel à l'approche de la date limite.

Au Discovery Children’s Centre, un des plus grands établissements de service de garde de Winnipeg, 50 employés sur les 280 en poste devront subir des tests de dépistage réguliers, puisqu’ils ne sont pas vaccinés, explique la directrice générale du centre, Donna Freeman.

Selon la province, sur les 42 000 membres du personnel de soins directs de diverses professions de santé, 30 seulement n'étaient pas vaccinés et ont refusé de se soumettre au test lundi. Toutefois, ce nombre est appelé à évoluer au cours de la semaine.

Lundi, des milliers de travailleurs du secteur des soins de santé et des soins personnels à domicile ont reçu l'ordre d'être vaccinés ou de se soumettre à un test de dépistage toutes les 48 heures.

Selon le ministère de la Santé, il existe des poches dans les cinq régions sanitaires du Manitoba où les travailleurs de première ligne ne sont pas vaccinés.

Avec les informations de Bryce Hoye

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !