•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décès de l’ex-ministre de la Santé Jean Rochon

Jean Rochon avec un doigt en l'air.

L'ex-ministre de la Santé Jean Rochon lors d'une période de questions à l'Assemblée nationale en 1997

Photo : La Presse canadienne / JACQUES BOISSINOT

L'ancien ministre de la Santé Jean Rochon est décédé à l'âge de 83 ans.

Jean Rochon a été député de Charlesbourg de 1994 à 2003. Il a été ministre sous la bannière du Parti québécois des gouvernements dirigés par Jacques Parizeau, Lucien Bouchard et Bernard Landry.

Son premier portefeuille a été celui de la Santé, poste qu'il a occupé de 1994 à 1998. C'est d'ailleurs lui qui a instauré l'assurance médicaments au Québec et amorcé le virage ambulatoire.

C'est aussi pendant qu'il était ministre de la Santé que le gouvernement du Québec a adopté, en 1998, la première loi qui réglementait l'usage du tabac dans les endroits publics.

Jean Rochon pointant une grande carte qui illustre les étapes du processus de système de gestion du sang.

Le ministre Jean Rochon expliquant le nouveau système de gestion de sang au Québec, dans une conférence de presse le 30 mars 1998

Photo : Radio-Canada

Plusieurs éloges

Il a ensuite occupé les postes de ministre de la Recherche, de la Science et de la Technologie et celui de l'Emploi et de la Solidarité sociale.

Plusieurs élus qui ont côtoyé Jean Rochon par le passé lui ont rendu hommage mardi matin, dont le premier ministre du Québec, François Legault.

Je viens d'apprendre le décès de mon ancien collègue Jean Rochon. Quelle triste nouvelle. C'était un homme gentil et brillant. J'ai une pensée pour ses proches et sa famille, a souligné M. Legault sur son compte Twitter.

Le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, n'a pas tari d'éloges à l'endroit de son prédécesseur.

« C’est avec tristesse que j’ai appris le décès de Jean Rochon. C’était un homme politique qui a fait de grandes choses pour le Québec et la santé, comme l’adoption de la loi sur le tabac. J’offre mes sincères condoléances à ses proches. »

— Une citation de  Christian Dubé, ministre de la Santé
Jean Rochon.

Jean Rochon, alors ministre de l'Emploi, annonçait en 2002 que le salaire minimum était augmenté à 7,30 $ afin de lutter contre la pauvreté.

Photo : La Presse canadienne / JACQUES BOISSINOT

Parcours exceptionnel

Avant son entrée en politique, Jean Rochon a été doyen de la Faculté de médecine de l'Université Laval, poste qu'il a occupé de 1979 à 1985.

Jean Rochon avait obtenu une licence en droit de l'Université de Montréal en 1961, avant d'obtenir un diplôme de médecine de l'Université Laval en 1966.

Il a également fait une maîtrise en santé publique en 1968 et un doctorat en santé publique de l'Université Harvard, en 1973.

Jean Rochon s’est aussi fait connaître en présidant la Commission d'enquête sur les services de santé et les services sociaux, de 1985 à 1988.

Par la suite, il a rejoint l’Organisation mondiale de la santé (OMS). D’abord au Bureau régional de l'Europe à Copenhague, de1988 à 1990, où il a été directeur adjoint, puis à titre de directeur de la Division de la protection et de la promotion de la santé à Genève.

Jean Rochon a été décoré de l'Ordre national du Québec en juin 2015.

On ne connaît pas encore la cause ni la date de son décès.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !