•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un camion blindé de transport d’argent attaqué dans Parc-Extension

Un véhicule blindé de Garda et une autopatrouille du SPVM.

Le vol qualifié s'est produit vers 23 h près des locaux d'une institution financière située sur la rue Jean-Talon Ouest.

Photo : Radio-Canada / Alain Béland

La Presse canadienne

Deux employés d'une entreprise effectuant du transport d'argent par camions blindés ont été agressés et volés en fin de soirée lundi, dans le quartier Parc-Extension, par un duo de voleurs qui a pris la fuite en emportant une somme d'argent indéterminée.

Les employés ont été aspergés de gaz poivré et ont été la cible d'au moins un coup de feu, mais ils n'ont été atteints d'aucun projectile selon ce que rapporte le Service de police de la Ville de Montréal (Service de police de la Ville de Montréal).

Le vol qualifié s'est produit vers 23 h près des locaux d'une institution financière située sur la rue Jean-Talon Ouest, à l'intersection de la rue Querbes. Il semble que les préposés transportaient de l'argent vers leur véhicule blindé lorsque le vol s'est produit.

Selon ce que des témoins ont raconté à la police, les deux voleurs ont pris la fuite à pied dans une direction qui n'a pu être établie.

Les deux victimes incommodées par le gaz poivré ont été soignées par des ambulanciers.

Les enquêteurs du Service de police de la Ville de Montréal ont établi un périmètre de sécurité. En fin de nuit, mardi, la rue Jean-Talon Ouest était encore fermée entre la rue Querbes et l'avenue de l'Épée, notamment pour que des chiens de l'escouade canine du Service de police de la Ville de Montréal puissent ratisser les lieux.

Les enquêteurs doivent aussi vérifier si des caméras de surveillance du voisinage ont pu capter des images leur permettant de faire progresser leur enquête.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.