•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau pont très attendu à l’Île-d’Orléans

Un croquis du nouveau pont de l'île d'Orléans, à Québec, surplombe le Saint-Laurent.

La mise en service du nouveau pont est prévue pour 2027.

Photo : Radio-Canada / Gouvernement du Québec

Les résidents de l'Île-d'Orléans ont eu l'occasion de s'exprimer sur le projet de construction d'un nouveau pont. Pendant près de deux heures, des dizaines de citoyens impatients de voir la nouvelle infrastructure ont questionné le ministère des Transports lors d'une première séance publique d'information.

Une cinquantaine de citoyens ont assisté en personne à cette rencontre organisée par le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE). La séance était également diffusée sur le web.

En ouverture de la séance, des représentants du ministère des Transports du Québec (MTQ) ont présenté les détails du projet, dont les coûts de construction sont pour l'instant estimés à plus de 100 millions de dollars.

Le MTQ a aussi présenté les grandes lignes de son étude d'impact environnemental. Celle-ci fait notamment état de la présence de neuf espèces de poissons et de cinq espèces d'oiseaux à statut particulier dans le secteur.

Des gens assistent à une présentation du ministère des Transports du Québec

La séance d'information publique sur le nouveau pont de l'Île-d'Orléans s'est tenue devant une cinquantaine de citoyens.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Vigeant

Le ministère a énuméré les différentes mesures d'atténuation qui seront mises en place pour compenser l'impact de la nouvelle construction sur l'environnement des rives et du fleuve Saint-Laurent.

On prévoit notamment la restauration ou la création de nouveaux milieux humides. Le MTQ souhaite également faire de la construction un projet carboneutre.

Lors de la période de questions, plusieurs participants ont questionné les experts du MTQ au sujet de la configuration de l’accès au pont sur les deux rives. D’autres se sont interrogés sur le délai de démolition du pont actuel, dont la construction s’est achevée en 1935.

Le ministère estime que le démantèlement de la structure pourrait prendre trois ans, mais ne peut pas préciser le moment du début de ces travaux.

Des citoyens satisfaits

Au terme de la rencontre, plusieurs citoyens ont mentionné être satisfaits de la présentation du MTQ.

J’ai été agréablement surpris de la présentation. Moi, j’ai eu réponse à mes questions, affirme François Blouin, président de l’Union des producteurs agricoles de l’Île-d’Orléans.

Des gens assistent à une présentation

La séance d'information publique du BAPE était aussi diffusée sur le web.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Vigeant

D’autres, comme François Bouffard, estiment que la présentation manquait de précisions.

Je ne comprends pas pourquoi ce n’est pas plus limpide, plus transparent au niveau de l’information. Au niveau de la côte, des accès, de la déconstruction. Je trouve ça un peu malheureux de la part des gens du ministère qui travaillent sur ce projet-là depuis deux ans, qu'ils nous arrivent avec des dossiers un peu incomplets, commente le citoyen de Saint-Laurent-de-l’Île-d’Orléans.

La construction demandée au plus vite

Tous les citoyens rencontrés sur place s'entendent pour dire que la construction doit débuter rapidement.

Les citoyens de l'île ont tous hâte d'avoir un nouveau pont. C'est ce qui motive le plus les questions qu'on a eues, remarque le préfet de la MRC de l’Île-d’Orléans, Harold Noël.

Après avoir été repoussée à plusieurs reprises, la mise en service du nouveau pont est prévue pour la fin 2027. Les travaux préparatoires doivent commencer en 2022.

J'ai des doutes, mais on se croise les doigts pour 2027, dit François Blouin.

Les citoyens qui le souhaitent ont par ailleurs jusqu'au 4 novembre pour demander que le BAPE entreprenne une consultation ciblée ou un processus de médiation au sujet de l'impact environnemental de ce projet. Si elles sont lancées, ces démarches ne devraient toutefois pas entraîner de délais de construction, selon le BAPE.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !