•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford refuse de s’excuser pour ses propos sur les immigrants

Lors d'un point de presse à Windsor, le premier ministre Doug Ford a fait des commentaires qualifiés de racistes par les partis d'opposition.

Lors d'une visite à Windsor, le premier ministre Doug Ford a fait des commentaires qualifiés de « racistes » par les partis d'opposition.

Photo : La Presse canadienne / Geoff Robins

Radio-Canada

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, refuse de s'excuser pour les commentaires qu'il a faits lundi au sujet des immigrants.

Après une annonce à Windsor, lundi, M. Ford a repris sa rhétorique familière au sujet du plus gros problème de l'Ontario : la pénurie de main-d'œuvre, en particulier dans les métiers et la construction.

Il a invité tous ceux qui désirent immigrer à le faire s'ils veulent, comme tous les autres nouveaux Canadiens, [venir] pour trimer dur.

Si vous pensez que vous venez pour toucher une allocation et rester assis à la maison, ça n'arrivera pas, a-t-il ajouté.

Or, lors de la période des questions à l'Assemblée législative, mardi, la néo-démocrate Doly Begum a déclaré que ces commentaires étaient offensants pour des familles comme la sienne, qui sont venues en Ontario afin de se bâtir un avenir meilleur, et elle a demandé des excuses au premier ministre.

M. Ford a assuré qu'il est pour l'immigration, peu importe d'où elle vient, et que sa base est composée de gens originaires du monde entier, mais il ne s'est pas excusé pour ses propos de lundi. Le premier ministre ontarien a ensuite souligné que beaucoup d'immigrants de partout dans le monde participent au Ford Fest, le barbecue annuel familial qu'il organise depuis plus d'une décennie pour ses partisans.

Le Conseil ontarien des agences au service des immigrants estime que M. Ford ne devrait pas utiliser des figures de rhétorique xénophobes en parlant des immigrants.

Le fondateur de Canadians United Against Hate, Fareed Khan, a lui aussi publié un communiqué mardi en après-midi. Le commentaire du premier ministre Ford est inacceptable et dangereux, et il doit présenter des excuses immédiatement. Ce stéréotype selon lequel les immigrants veulent venir au Canada pour pouvoir s'asseoir et toucher de l'aide sociale existe depuis des décennies. Ce n'est pas seulement offensant, mais cela alimente les tropes racistes sur les immigrés et donne des munitions à ceux qui font le commerce de l'idéologie de la haine et du racisme, peut-on y lire.

L'opposition revient à la charge

Mardi en mêlée de presse, les chefs de l'opposition de l'Ontario ont de nouveau demandé au premier ministre Doug Ford de s'excuser formellement pour son commentaire.

« Ses opinions sur les nouveaux arrivants et les immigrants sont franchement racistes. Ce sont des stéréotypes erronés. Ils alimentent la division. Ce genre de discours et de comportement est odieux et choquant. »

— Une citation de  Andrea Horwath, cheffe de l'opposition officielle

Le premier ministre Ford a suggéré que les immigrants ne travaillent pas fort, ce qui est répréhensible et totalement faux, a lancé le vert Mike Schreiner.

Le chef libéral, Steven Del Duca, a pour sa part encouragé Doug Ford à sortir des années 1950, à jeter un coup d'oeil à l'Ontario d'aujourd'hui.

Avec les informations de La Presse canadienne et de Natasha MacDonald-Dupuis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !