•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le retrait de Dominic Gagnon coûtera des milliers de dollars à Saguenay

Dominic Gagnon est devant la place du Citoyen, à l'automne.

Dominic Gagnon était candidat à la mairie pour la deuxième fois.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

Le retrait de Dominic Gagnon de la course à la mairie de Saguenay coûtera des milliers de dollars à la Ville de Saguenay, car les quelque 285 000 bulletins de vote avaient déjà été imprimés en vue des élections du 7 novembre.

Les bulletins de vote sont imprimés. Il est question de 285 000 bulletins où on doit nécessairement, à la main, prendre chacun des bulletins et retirer le nom de M. Gagnon, a confirmé un peu avant 18 h Jeannot Allard, le directeur des communications d'Élections Saguenay 2021. Il avait initialement indiqué à Radio-Canada que les bulletins étaient sur le point d'être envoyés à l'impression, mais après vérification, il a été établi que cette étape avait déjà été franchie.

L'opération de rature des noms est en train d'être organisée. On est en train de planifier tout ça. Ça risque d'être de 15 à 20 personnes qui vont travailler à quelque 20 $ de l'heure, pendant deux jours, trois jours, quatre jours, le temps que ça prendra. Donc, on parle de plusieurs milliers de dollars. Je ne suis pas en mesure de donner un chiffre très, très précis pour l'instant, mais oui évidemment ça va engendrer des coûts, a-t-il ajouté.

Jeannot Allard a justifié le grand nombre de bulletins par les exigences des lois. On se doit de supposer, et ça c'est la façon de travailler de tout le monde, que 100 % des 115 000 électeurs vont aller par anticipation, on doit supposer que 115 000 électeurs vont voter par correspondance ou au bureau de la présidente d'élection et que 115 000 électeurs vont aller voter le 7 novembre. Donc, on se doit de multiplier par trois, ce qui ferait normalement autour de 350 000 bulletins, mais l'expérience passée nous dit qu'avec 285 000 bulletins, normalement, on est relativement sécures, a-t-il poursuivi.

Au final, 64 000 électeurs avaient rempli leur bulletin de vote en 2017.

Le vote au bureau de la présidente d'élection se tiendra les 29 octobre, 1er, 2 et 3 novembre, alors que le vote par anticipation se déroulera le 31 octobre. Les électeurs ont jusqu'au 27 octobre pour demander de voter par correspondance. On se prépare à commencer le vote par la poste dans quelques jours, a conclu Jeannot Allard.

La date limite pour déposer sa candidature était le 1er octobre.

En 2017, le conseiller sortant Luc Boivin s'était retiré la veille du vote. Le nombre de bulletins était cependant beaucoup moins important, car il s'agissait d'un seul district.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !