•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attaque au centre-ville de Calgary : le suspect est le fils d’un policier

Une voiture de police devant une station de train fermée.

Plusieurs stations du train léger, ainsi que des rues de Calgary avaient été fermées à la suite de ces attaques.

Photo : CBC / Dave Gilson

Radio-Canada

L’homme de 25 ans accusé à la suite d’une série d'attaques aléatoires survenues vendredi dans le centre-ville de Calgary est le fils d’un policier. 

Accusé de voies de fait graves et de port d’une arme dissimulée pour l’une des trois attaques, il a comparu lundi matin.

Le Service de police de Calgary a confirmé le lien entre l’un de ses agents et l’accusé, précisant que le policier avait facilité l'arrestation de son fils lorsqu’il avait vu les images de vidéosurveillance. 

L'avocat de l’accusé, Adriano Lovinelli, a fait part de ses inquiétudes, précisant que son client était détenu au Centre de détention provisoire de Calgary avec l’ensemble de la population carcérale. Or, ces détenus ont souvent des sentiments négatifs à l'égard de ceux qui auraient un lien avec la police, a-t-il fait valoir.

L’avocat a demandé à des représentants du Centre de détention d’assister à l’audience par visioconférence afin qu’ils soient au courant de la situation.

Le superviseur de la prison a accepté que l’accusé soit placé ailleurs pour des raisons de sécurité.

Possible conflit d'intérêts

L'avocat a également raconté que son client avait souffert d’une lésion cérébrale étant enfant et qu’il fait l’objet d’une ordonnance de tutelle. Il a demandé que l'affaire soit renvoyée à mercredi afin que son client puisse passer une évaluation psychiatrique.

Un procureur d'Edmonton devrait s'occuper de cette affaire en raison d’un possible conflit d’intérêts, puisque le père de l'accusé a déjà été en contact avec des membres du tribunal de Calgary dans le cadre de ses fonctions.

Les attaques qui ont eu lieu vendredi matin ont entraîné l'hospitalisation de trois personnes. L’une d’elles est déjà sortie, une autre devait le faire en fin de semaine. Une troisième victime, retrouvée entre la vie et la mort, reste hospitalisée, mais devrait survivre.

D’après les informations de Meghan Grant

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !