•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Liban : le Hezbollah lance un avertissement à un parti chrétien

Deux hommes tirent des balles et des roquettes dans une rue.

Des combattants du Hezbollah tirent à la kalachnikov et au lance-roquette dans une rue de Tayouneh, à Beyrouth.

Photo : Getty Images / AFP / Ibrahim Amro

Reuters

Le Hezbollah est fort de 100 000 combattants aguerris et n'a jamais été aussi puissant, a déclaré lundi le chef du mouvement chiite libanais, Sayyed Hassan Nasrallah, dans une allocution télévisée quatre jours après les affrontements les plus meurtriers qu'ait connus Beyrouth depuis plus de 10 ans.

Sept personnes sont mortes jeudi dans la capitale du Liban lorsqu'une fusillade a éclaté au passage d'une manifestation organisée par le Hezbollah et Amal, autre mouvement chiite, contre le juge chargé de l'enquête sur l'explosion au port de Beyrouth en août 2020.

Le Hezbollah a accusé le parti chrétien des Forces libanaises (FL) d'être responsable de ces violences. Une accusation rejetée par Samir Geagea, chef des FL.

Sayyed Hassan Nasrallah parle à la télévision libanaise.

Sayyed Hassan Nasrallah a lancé cette mise en garde aux forces chrétiennes lors d'une allocution télévisée à la suite des fusillades qui ont fait au moins sept morts la semaine dernière à Beyrouth.

Photo : Reuters / AL-MANAR TV

Je conseille aux Forces libanaises et à leur chef de renoncer complètement à l'idée de la guerre civile et du conflit intérieur, a dit Hassan Nasrallah.

Votre calcul est mauvais, a-t-il ajouté. [...] La région n'a jamais connu un Hezbollah aussi puissant que maintenant.

Note

Une précision a été apportée au titre de cet article par rapport à la version originale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !