•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hébergement recherché pour la maquette du Centre Frère-Moffet

Une maquette de la Maison du Frère-Moffett.

La Ville de Ville-Marie est à la recherche d'un endroit où abriter la maquette.

Photo : Facebook/Ville de Ville-Marie

La Ville de Ville-Marie est à la recherche d’un lieu d’hébergement pour une maquette géante.

Il s’agit d’une maquette érigée dans le cadre du centenaire de Ville-Marie, en 1986. Réalisée par Antonio Loiselle, elle représente l’école Frère-Moffet, aujourd’hui destinée à la formation générale et professionnelle.

La Ville souhaite trouver un lieu où l’imposante structure pourra être restaurée.

L’immense maquette qui a défilé dans les rues de Ville-Marie lors du centenaire de la ville mesure 18 pieds de longueur sur 8 pieds de largeur sur 9 pieds de hauteur.

C’est assez imposant. Évidemment, on ne peut pas entreposer ça partout. Ça prend un espace conséquent pour être capable d’accueillir la maquette en question , explique la directrice des communications et à la vie communautaire à la Ville de Ville-Marie, Geneviève Boucher.

Vendredi dernier, un avis de recherche pour trouver un lieu où laisser la structure a été lancé sur la page Facebook de la municipalité.

Auparavant, des appels ont été logés auprès d’organismes, d’entrepreneurs et de municipalités, sans succès.

Depuis 35 ans, elle a été entreposée à différents endroits, que ce soit à la Ville directement, à la Société d’histoire du Témiscamingue et au Centre Frère-Moffet.

L’administration municipale cherche maintenant un endroit où elle pourra être restaurée en toute sécurité.

Il n’y en a pas de place comme c’est là! Ça prend l’espace pour ça [la maquette], mais un peu plus grand si on veut faire la restauration. Il faut que l’artiste qui va faire la restauration ait de la place pour le mouvement. Ça prendrait un endroit qui a accès à l’électricité et à du chauffage , souligne Geneviève Boucher.

Sauvegarder et restaurer

La Ville de Ville-Marie souhaite restaurer l’œuvre en 2022 pour l’installer en permanence devant le Centre Frère-Moffet, dans un caisson résistant aux intempéries.

Le but, c’est vraiment d’aller la mettre permanente devant le Centre Frère-Moffet pour que la population et les touristes puissent en profiter. On veut la mettre dans un caisson qui va résister aux quatre saisons pour qu’elle soit là de façon permanente. Ensuite, avec la Société d’histoire, venir faire des panneaux d’interprétation , affirme la directrice des communications à la Ville de Ville-Marie.

Le projet de restauration pourrait représenter des coûts de plus de 10 000 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !