•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cédrick Brunet accède au circuit de la Coupe du monde en patinage de vitesse longue piste

Un patineur de vitesse s'exécute lors d'une course aux championnats nationaux longue piste.

Cédrick Brunet accès au circuit de la Coupe du monde à 20 ans seulement.

Photo : Gracieuseté de Bill Christ / Patinage de vitesse Canada

Le patineur gatinois Cédrick Brunet a gagné bien plus qu’une médaille de bronze dans les derniers jours aux championnats nationaux de patinage de vitesse longue piste à Calgary. Sa troisième place lors de l’épreuve du 500 m, derrière Gilmore Junio et Laurent Dubreuil, lui permet d’accéder au circuit de la Coupe du monde.

Brunet pourra s’envoler vers la Pologne aussi vite que dans dans quelques semaines, à seulement 20 ans.

Il a reçu la confirmation qu'il va participer aux quatre premières Coupes du monde de la saison.

L’athlète qui s’entraîne à Québec n’était pas certain d’obtenir la permission parce qu’il avait manqué le standard de 34,90 secondes imposé par Patinage de vitesse Canada (PVC).

PVC a quand même pris la décision de m’envoyer. La bonne nouvelle, c’est que je serais sur le circuit de la Coupe du monde, explique Brunet.

Trois hommes prennent la pose avec une médaille au cou après une compétition de patinage de vitesse.

Gilmore Junior, à gauche, avec Laurent Dubreuil, au centre et Cédrick Brunet à droite, après l'épreuve du 500m aux championnats nationaux.

Photo : Gracieuseté de Patinage de vitesse Canada

« Je suis toujours sans mots. Je ne sais pas comment décrire ce feeling. Je trippais ben raide, surtout de le vivre avec mes parents, c’était une coche au-dessus. J’étais très heureux qu’ils soient là et qu’on vive ça ensemble. »

— Une citation de  Cédrick Brunet, patineur de vitesse

La nouvelle est d’autant plus surprenante que le jeune homme avait des objectifs assez réalistes en arrivant à Calgary. Il voulait simplement obtenir sa place sur l’équipe nationale avec les athlètes de la relève.

C’était vraiment pas l’objectif principal [de remporter une médaille]. En arrivant là, je voulais juste me qualifier pour l’équipe NextGen. Je devais faire un top 9 pour y accéder et j’ai fait un top 3. Je ne me suis pas mis de pression, j’ai juste fait la course que je voulais faire. Le résultat est là et je suis très fier de moi, ajoute Brunet.

Un calendrier chamboulé

En participant aux épreuves mondiales, l’horaire de l’athlète sera évidemment chamboulé pour les prochaines semaines. Il va d’abord prendre quelques jours de repos à Québec avant de reprendre l’entraînement.

Dans les prochaines semaines, l'entraînement sera différent parce qu'on ne s'attendait pas à ça. Mais, on va se préparer sensiblement pareil pour arriver prêt, soutient Brunet.

Un patineur de vitesse s'élance sur la glace lors d'une course.

Le patineur de vitesse de Gatineau Cédrick Brunet, lors d'une compétition.

Photo : Gracieuseté de Bill Christ

Maintenant qu’il va côtoyer l’élite mondiale sur une base régulière, Cédrick Brunet peut commencer à rêver à une participation olympique dès l’hiver prochain, à Pékin. Pourtant, le jeune patineur assure encore une fois qu’il n’y pense pas en priorité.

Je peux commencer à y rêver, c’est clair, mais ma concentration n'est pas là-dessus. J’ai beaucoup d’années devant moi. Si ça arrive, ça arrive. Je ne veux pas me mettre de pression. La Coupe du monde, ce sera pour aller chercher de l’expérience, pas pour impressionner tout le monde. Je veux faire mon job et voir ce que l’avenir me réserve, assure l’athlète issu d’une famille olympique. Son père et son oncle ont participé aux Jeux olympiques en patinage artistique et en ski acrobatique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !